La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Lucas Debargue, Rémi Geniet, Jean-Paul Gasparian, Beatrice Rana, Sélim Mazari, Adam Laloum, Alexandre Kantorow : Piano panorama Les jeunes pianistes français en récital à Paris

Lucas Debargue, Rémi Geniet, Jean-Paul Gasparian, Beatrice Rana, Sélim Mazari, Adam Laloum, Alexandre Kantorow : Piano panorama  Les jeunes pianistes français en récital à Paris - Critique sortie Classique / Opéra Paris
Lucas Debargue, premier jeune pianiste français à entrer en scène cette saison, le 14 octobre à 20h30 à la Philharmonie. © Felix Broede / Sony Classical

dossier
TEMPS FORTS / PIANO NOUVELLE GENERATION

Publié le 21 septembre 2019 - N° 280

Jamais il n’y a eu autant de jeunes et magnifiques pianistes en France. Peut-être faut-il remonter à la période qui va de la fin du XIXe siècle aux lendemains de la Guerre de 1914-1918 pour voir une telle éclosion de talents. Qui sont donc ces instrumentistes au jeu personnel, coloré, sculpté dans une matière sonore riche, dense, orchestrale ? Qui sont ces musiciens qui pratiquent un répertoire largement ouvert sur le plan historique et esthétique ? Ils sont si nombreux que les lister donnerait le tournis. Nous allons juste vous présenter quelques-uns de ceux qui sont au programme de la saison parisienne.

Premier à entrer en lice, Lucas Debargue, qui a choisi de jouer un groupe de sonates de Scarlatti, la Sonate op. 22 de Nicolas Medtner et Après une lecture du Dante de Liszt. Soit un art du piano qui va de la fantaisie débridée, de l’art de l’expérimentation sonore et harmonique de l’Italien de Madrid à la grandiose mise en musique littéraire de Liszt, en passant par l’art si particulier d’un Russe marqué par Brahms. Parfois fragile pianistiquement, Debargue peut d’un coup éveiller un monde sonore et poétique qui sidère par sa puissance et pertinence (le 14 octobre, à la Philharmonie).

Debargue, Geniet, Gasparian, Rana

Plus discret, bien que vainqueur du Reine Elisabeth, Rémi Geniet joue avec calme, sérénité, ce qui n’exclut en rien la vigueur et la projection du son. Il a enregistré Beethoven, dont la Sonate op. 110 (Mirare) d’une façon inoubliable. Salle Gaveau, il ose la grande et intimidante Sonate « Hammerklavier » en première partie. Il la fait suivre des Valses nobles et sentimentales de Ravel et de la Cinquième Sonate de Prokofiev : trois défis pianistiques, musicaux, intellectuels et d’une grande densité émotionnelle (Salle Gaveau, le 13 novembre). Rémi Geniet partagera avec Jean-Paul Gasparian un récital de l’intégrale des sonates de Beethoven qui se donne à Radio France sous le patronage de François-Frédéric Guy. Et quel programme ! Les Sonates op. 26, op. 10 n°2, op. 109 et « Waldstein »… et au beau milieu, les Variations Diabelli ! (Maison de la Radio, le 21 mars). Magnifique pianiste au jeu d’une grande densité et splendeur pianistique, d’un aplomb parfois sidérant, Gasparian jouera aussi seul un programme Beethoven et Rachmaninov. (Musée Guimet, le 14 mai). L’Italienne Béatrice Rana, formée en Italie, en Allemagne et à Paris, est une pianiste dont la maîtrise impressionne autant que la profondeur des idées musicales, qu’elle ne surligne jamais. Au Théâtre des Champs-Elysées, elle se présente dans un programme passionnant et à sa mesure qui convoque trois états de la technique pianistique, de la conception du piano et de la musique : les 12 Etudes op. 25 de Chopin pour commencer, des extraits des Miroirs de Ravel et Petrouchka de Stravinsky pour conclure : rien de moins ! (Théâtre des Champs-Elysées, le 24 novembre).

Mazari, Laloum, Kantorow

Retour de Selim Mazari à la Fondation Vuitton où ses débuts, il y a un an, ont marqué public et critique. Lui aussi ose un programme original, intelligent et sensible : les Variations Eroica de Beethoven, qu’on ne donne plus guère, hélas !, puis des extraits de la Suite n°2 d’Enesco, le Bartok roumain formé à Paris, et enfin la Sixième Sonate de Prokofiev. Nul doute que l’esprit vif de ce pianiste, sa sonorité d’airain associée à une articulation variée et une présence de chaque instant feront merveille ici (le 16 janvier, Fondation Louis-Vuitton et le 22 mars, Maison de la Radio). Adam Laloum fait quant à lui presque figure de vétéran du haut de ses 32 ans. Le 5 février, il se présente dans les trois dernières sonates de Schubert. Voyage initiatique, plongée dans un univers où le ressassement, le cheminement, l’alternance de l’ombre et de la lumière, du drame et du sourire, du cheminement et de l’immobilisme font oublier le monde du « dehors ». Laloum est le pianiste d’aujourd’hui qui peut être le passeur dont le public a besoin pour accéder à cet univers d’où la frivolité est absente autant que l’ego.  Et vient le petit dernier, celui qui a remporté le Premier prix du Concours Tchaïkovki à l’unanimité d’un jury qui n’a eu aucun mal à le lui décerner tant il avait dominé les épreuves instrumentalement et musicalement : Alexandre Kantorow donnera quatre sonates de Beethoven, dont les « Adieux » et l’Opus 101 dans le cadre de l’intégrale des sonates patronnée par François-Frédéric Guy. Un récital très attendu.

Alain Lompech

A propos de l'événement

Lucas Debargue, Rémi Geniet, Jean-Paul Gasparian, Beatrice Rana, Sélim Mazari, Adam Laloume, Alexandre Kantorow : Piano panorama Les jeunes pianistes français en récital à Paris


Lucas Debargue : lundi 14 octobre à 20h30 à la Philharmonie. Tél. : 01 44 84 44 84.


Rémi Geniet : mercredi 13 novembre à 20h30 à la Salle Gaveau. Tél. 49 53 05 07.


Rémi Geniet et Jean-Paul Gasparian : samedi 21 mars à 20 h à la Maison de la Radio. Tél. 01 56 40 15 16.


Beatrice Rana : dimanche 24 novembre à 11h au Théâtre des Champs-Élysées. Tél. 01 49 52 50 50.


Sélim Mazari : jeudi 16 janvier à 20h30 à Auditorium de la Fondation Louis Vuitton. Tél. : 01 40 69 96 00. Et dimanche 22 mars à 11h à la Maison de la Radio. Tél. 01 56 40 15 16.


Adam Laloum : mercredi 5 février à 20h au Théâtre des Champs-Élysées. Tél. 01 49 52 50 50.


Alexandre Kantorow : Dimanche 22 mars à 17h30 à la Maison de la Radio. Tél. 01 56 40 15 16.


Jean-Paul Gasparian : jeudi 14 mai à 20h au Musée Guimet. Tél. 01 56 52 54 33.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra