La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Living !

Living ! - Critique sortie Théâtre Ivry-sur-Seine _Théâtre des Quartiers d’Ivry
Crédit photo : Brigitte Enguérand Légende : « Les comédiens de Stanislas Nordey dans le théâtre de Living ! »

Théâtre des Quartiers d’Ivry / de Julian Beck et Judith Malina / mes Stanislas Nordey

Publié le 23 novembre 2012 - N° 204

Entre Révolution et Anarchie, la subversion flamboyante de Living !, propulsée à la face du public par la rage rentrée des promus de l’école de théâtre du TNB.

La perception du Living Theatre de Julian Beck et de Judith Malina brille d’une aura sulfureuse, avec L’Odéon et l’affaire Vilar-Beck, une suite aux Événements de mai 1968 qui provoqua le départ de la troupe du Festival d’Avignon où devaient être joués Antigone et Paradise Now. Dès 1947, le couple mythique envisage la création d’un « théâtre vivant » à New York. Le Living obtient un lieu en 1958, période de la découverte des textes d’Artaud, jusqu’à son expulsion en 1963. À partir de 1961, une succession ininterrompue de tournées européennes fait du Living un des groupes les plus importants des années soixante pour le renouvellement du langage théâtral et des techniques d’entraînement de l’acteur. Living ! de Stanislas Nordey est né de la lecture de textes non réédités de Beck, La Vie du Théâtre, Chants de la Révolution, Théandrique et Entretiens avec le Living Theatre de Jean-Jacques Lebel. Autour de la question du public au centre de la représentation, le Living a incarné une expérience exemplaire, l’exploration dans la création collective de la possibilité pour le théâtre de devenir l’espace d’une contre-culture, opposée aux références bourgeoises des classes dominantes. Cette Révolution est une posture, une action, un jugement moral, le mouvement de la vie qu’on ne peut nier sans renoncer à vivre.

Porter le glaive d’une révolte réfugiée dans le discours

Cette définition exprime le souci du monde, l’indignation devant l’inacceptable et l’origine de l’action salvatrice, soit un théâtre profondément vivant à travers l’engagement du corps et de la parole de l’acteur qui exprime le refus face à l’absurdité de la condition humaine et du monde. La société est dénoncée comme une prison, une mort existentielle, d’où l’implication du théâtre dans un champ d’expérience neuf. Le projet du Living consiste à précipiter la Révolution : « Trouve ta réplique et va dans la Maison des fous ! », un constat dont on mesure à distance la dimension naïve et désuète, révélée par le travail irréversible du temps. Que sont devenus ces rêves ? Ils persistent. L’idée du temps révolutionnaire est cyclique : seuls des jeunes gens comme les seize comédiens de la dernière promotion de l’école du théâtre National de Bretagne pouvaient porter le glaive d’une révolte réfugiée dans le discours. Vêtements colorés d’une jeunesse rayonnante, fougue et admiration, ces comédiens donnent tout dans la révérence et la référence à leurs aînés excessifs, à l’intérieur d’un espace coupé par un panneau acier design, illuminé de projecteurs et ponctué en son centre d’une scène de théâtre d’ombres aux rideaux transparents. Un travail précis dont on aimerait voir davantage les situations scéniques plutôt que les perspectives déclamées, si brillantes soient-elles.

Véronique Hotte

A propos de l'événement

Living !
du Lundi 10 décembre 2012 au Vendredi 21 décembre 2012
_Théâtre des Quartiers d’Ivry
Théâtre des Quartiers d’Ivry – Studio Casanova, 69 avenue Danielle Casanova 94200 - Ivry-sur Seine
Du 10 au 21 décembre 2012 à 20h, jeudis 13 et 19 décembre à 19h, dimanche 16 à 16h. Tél : 01 43 90 11 11. Spectacle vu au Festival Mettre en scène au TNB Rennes.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre