La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Actualité

Les Témoins de Yann Reuzeau

Les Témoins de Yann Reuzeau - Critique sortie Théâtre Paris La Manufacture des Abbesses
Sophie Vonlanthen et Frédéric Andrau © Xavier Cantat

de et mes Yann Reuzeau

Publié le 3 septembre 2019 - N° 279

Dans le sillage de Chute d’une nation, Yann Reuzeau explore de nouveau la fragilité des démocraties. En plantant sa nouvelle création dans le quotidien d’une salle de rédaction alors qu’un président d’extrême-droite vient de se faire élire, il pose des questions terriblement troublantes.

Les Témoins commence là où finissait Chute d’une nation, la pièce écrite par Yann Reuzeau en 2010 : par l’élection d’un président d’extrême-droite, Thomas Mérindien. Comment rendre compte de cet événement quand on est un journal intègre mais sans ligne politique, un journal qui vise à donner des faits et non des opinions ? Est-il possible pour ce journal, baptisé Les Témoins, de traiter cette élection comme s’il s’agissait d’une alternance ordinaire ? Dès le début de la pièce, plantée dans une salle de rédaction, les journalistes s’opposent. L’un est favorable à un appel à l’insurrection, un autre pense qu’ils doivent rester sur la ligne objective qui fait leur force, etc. Tous s’engueulent, se coupent la parole, s’invectivent : on sent d’emblée qu’il va être difficile pour le journal de garder son unité et son éthique. Faut-il publier les investigations relatives à des affaires susceptibles de déstabiliser le nouveau pouvoir en place ? Faut-il taire des faits susceptibles de fracasser la vie personnelle de certains journalistes ? Alors que plane la menace d’une loi visant à tuer la liberté de la presse, les problématiques deviennent de plus en plus pressantes, de plus en plus aiguës.

Chaque personnage se retrouve face à lui-même et se transforme

Le talent de Yann Reuzeau, comme dans son précédent opus, est de multiplier les questions politiques et humaines autour de la fragilité des démocraties en puisant dans notre quotidien (fake news, protection des sources, radicalisme de certains écologistes…), ce qui rend les situations particulièrement réalistes, et leur possibilité réellement tangible. Sur un rythme vif et avec des dialogues incisifs et un sens du suspens digne des bonnes séries télévisuelles, l’auteur et metteur en scène arrive à composer une pièce complexe où chaque personnage (joué par une très bonne équipe de comédiens), se retrouve face à lui-même et se transforme. La scénographie aide à rendre lisible la marche impitoyable vers la dictature, grâce à la projection sur un écran des Unes du site Internet ou des articles que les journalistes commencent à écrire. Au fur et à mesure de la pièce, la solide salle de rédaction se fissure jusqu’à voler en éclat, au sens propre. Comme les illusions des journalistes qui finissent tous par prendre conscience qu’il est impossible de rester neutre dans un monde qui devient fasciste. Et que peut-être, il était déjà insensé de croire cette neutralité possible quand il n’était pas encore trop tard.

Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Les Témoins
du Jeudi 29 août 2019 au Dimanche 3 novembre 2019
La Manufacture des Abbesses
7 rue Véron, 75018 Paris.

Les jeudis, vendredis et samedis à 20h45, les dimanches à 17h. Tél. : 01 42 33 42 03.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre