La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis - Critique sortie Danse
Crédit : Gilles Aguilar Légende : Blanc, de Vania Vaneau, aux Rencontres chorégraphiques de Seine-Saint-Denis.

Seine-Saint-Denis / Festival

Publié le 9 mai 2017 - N° 252

C’est une programmation très dense qui s’annonce pour ce festival de référence, international et éclectique. Attention, découvertes en vue !

Bien sûr, il y aura des spectacles que l’on reverra avec un grand plaisir : Inaudible de Thomas Hauert, un vrai morceau de danse musicale ou de musique dansée, qui, même sans le concours de la musique live, a su révéler, de façon profonde mais également légère, une dimension de la perception d’un spectacle de danse en lien direct avec la musique. Combat de Carnaval et de Carême est également un spectacle qui laisse des traces. Olivia Grandville y tient le rôle caché de maîtresse de cérémonie guidant ses danseurs via des oreillettes. Mais là n’est pas l’intérêt du spectacle : s’en dégage une étrange cérémonie tout autant plastique que physique, et surtout de formidables interprètes ouvrent l’espace du plateau comme page blanche à écrire. Le Blanc est aussi la couleur de Vania Vaneau, qu’elle s’empresse de recomposer au fil de ses métamorphoses. C’est ici le retour d’un solo qui a fondé sa démarche personnelle et qui dévoile en de multiples strates des bribes de son identité.

Des enfants porteurs d’autres visions du monde

Côté créations, on retiendra parmi les nombreuses propositions celle de Père Faura, dont les Rencontres Chorégraphiques poursuivent l’accompagnement. Sa démarche puise dans les références de la comédie musicale des années 70 et 80 pour mieux développer un regard critique et ironique sur le lien entre danse, fête, travail, liberté individuelle et obligations collectives. De nombreux projets internationaux sont réunis dans ces prochaines rencontres, avec une attention portée à la forme du solo. Ainsi, Le Colombier à Bagnolet s’apprête à accueillir des propositions certes courtes mais sans aucun doute très intenses, venues d’Iran, de Corée, du Japon, d’inde, du Canada ou d’Irlande. Un tour du monde d’où se distingueront peut-être l’Indienne Malikka Taneja, ou l’Iranienne Mitra Ziaee Kia dans leur traitement de la question de la femme dans leurs pays. A noter, deux artistes qui traitent de la question de l’enfance : Michel Schweizer pour une vision du monde portée par dix enfants sur scène, et Charlotte Vincent qui invite quatre adultes et quatre enfants à livrer leur regard sur le corps sans compromis et avec humour.

 

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis
du Vendredi 12 mai 2017 au Samedi 17 juin 2017

Seine-Saint-Denis, France

Dans une dizaine de lieux de Seine-Saint-Denis


Tél. : 01 55 82 08 01. www.rencontreschorégraphiques.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse