La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Les Fourberies de Scapin

Les Fourberies de Scapin - Critique sortie Théâtre
©Marc Vanappelghem Légende : Une mise en scène virevoltante et éclatante des Fourberies de Scapin, qui dynamite joyeusement les rapports père/fils et maîtres/valets !

Le talent éclatant d’Omar Porras revigore la comédie de Molière. Une course trépidante, hilarante et haletante dans un décor cartoonesque.

Des comédiens masqués, des corps qui vivent et s’expriment de manière truculente et endiablée comme dans une une commedia dell’arte, le quotidien, ses rites et ses objets détournés de façon drôle, tendre ou caustique, et une époustouflante et virevoltante énergie qui emporte les spectateurs. L’éclatant talent d’Omar Porras crée un théâtre populaire dont la puissance expressive utilise  de multiples atouts visuels et corporels, où le verbe souvent dominant a perdu de sa superbe primauté. Le Teatro Malandro de ce suissso-colombien universel, né à Bogota et installé à Genève, s’est emparé de diverses oeuvres classiques : Ay! Quixote ! d’après Cervantès, La visite de la vieille Dame d’après Dürrenmatt, El Don Juan d’après Tirso de Molina, Maître Puntila et son Valet Matti d’après Brecht, des adaptations libres, mordantes et luxuriantes suscitant le rire autant que l’émotion, qui ont connu la faveur de tournées internationales.

Folie et fantaisie

Les Fourberies de Scapin
, créées l’an dernier, fournissent un cadre idéal au talent de la troupe. Le fourbe Scapin,  habile ouvrier de ressorts et d’intrigues, acquiert ici un relief étourdissant ! Et le traditionnel conflit entre les fils et les pères, à cause d’unions non autorisées dont on sait qu’elles trouveront ici une parfaite résolution, donne lieu à une comédie délirante et inventive, pleine de folie et fantaisie, et laissant voir la satire mordante. Deux pères avaricieux font face à deux fils amoureux ardents des élues de leur coeur : larmes et joies sont au programme, et la morale autoritaire en prend pour son grade. Car Scapin le valet tire les ficelles et règne en maître au fil d’une course trépidante et hilarante, avec musiques, danses et chants. A voir en famille ! 
Agnès Santi


Les Fourberies de Scapin de Molière, mise en scène Omar Porras, du 4 au 13 novembre au Théâtre La Piscine, 254 avenue de la Division Leclerc à Châtenay-Malabry. Tél  : 01 41 87 20 84. Et les 1er, 3 et 4 décembre à 21h, le 2 à 19h30 au Théâtre de Sartrouville et des Yvelines, place Jacques-Brel à Sartrouville. Tél : 01 30 86 77 79.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre