La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien Katie Mitchell

Les anneaux de Saturne / Dix milliards

Les anneaux de Saturne / Dix milliards - Critique sortie Avignon / 2012

Publié le 10 juillet 2012 - N° 200

Les deux spectacles de la metteure en scène britannique, Katie Mitchell, qui traitent dans deux genres très différents de la disparition d’un monde, constituent aussi des défis théâtraux.

 « Stephen Emmott a le don de traduire des idées scientifiques complexes dans le langage commun. »

De quoi traitent Les Anneaux de Saturne ?
Katie Mitchell : Un homme allemand se promène le long de la côte du Suffolk, et se demande ce que c’est que d’être allemand, ou d’être anglais. Il convoque l’Histoire et sa mémoire personnelle, mélange la réalité contemporaine et de nombreux faits historiques. Sous ses pieds, la mer mange cette partie de la côte, très fragile. J’avais envie de mettre en scène ce roman en Allemagne, pour la symétrie des faits : c’est un homme allemand qui marche sur la côte anglaise et je suis une metteure en scène anglaise en Allemagne, c’était un bon prétexte pour explorer les relations entre les deux pays.

Cette longue marche paraît être un motif plus littéraire que théâtral…
K.M. : Si on dit ça, on bannit du théâtre tellement d’expériences humaines… Tellement de gens marchent et pensent, ce processus ordinaire ne peut-il pas être porté par le théâtre ? C’est un texte contemplatif. L’auteur essaye de capturer les moments, les lieux et c’est difficile à retranscrire sur le plateau.
 
Dix milliards constitue également un défi formel puisque vous faites parler un scientifique seul sur le plateau ?
K.M. : On sera là entre la conférence et la pièce. Stéphane Emmott est un scientifique connu, qui travaille à Cambridge avec de jeunes scientifiques. Il mêle beaucoup de disciplines différentes en vue d’améliorer l’exactitude des projections sur le futur du monde. Il sera assis dans un bureau et parlera du passé, du présent et du futur du monde, dans un jeu simple et non académique. Cet homme a le don de traduire des idées scientifiques complexes dans le langage commun. Je ne voulais pas d’un acteur qui joue le scientifique car on aurait été attentif à sa manière de jouer. Si c’est un scientifique qui parle, vous vous devez de l’écouter.

Quel est ce sujet précis de ce spectacle ?
K.M. : Ce sera centré sur la croissance démographique. Il s’agit de faire le point sur l’état actuel du monde et sur les différentes hypothèses d’avenir. Ce n’est pas un show apocalyptique. On y parle des questions d’approvisionnement en nourriture, en eau, des possibilités de pandémie, mais aussi des inconnus de notre système. Par exemple, une partie du CO2 que nous produisons va dans la mer, et la mer met plus de cent ans à le traiter, et nous ne savons pas comment elle va réagir, idem pour les arbres.

N’est-ce pas effrayant ?
K.M. : Je préfère savoir plutôt que de ne pas savoir. Emmott nous informe et nous donne le choix. Je préfère savoir et agir en conséquence.

Propos recueillis et traduits de l’anglais par Eric Demey


Festival d’Avignon. Les anneaux de Saturne. Gymnase Aubanel. Du 8 au 11 juillet à 18h. Durée estimée : 1h45. Dix milliards au Tinel de la Chartreuse. Du 23 au 26 juillet à 18h, représentations supplémentaires à 15h les 24 et 26. Durée estimée : 1h30. Tél : 04 90 14 14 14.
Les anneaux de Saturne / Gymnase Aubanel
D’après W. G. Sebald / mes Katie Mitchell

Dix milliards / Tinel de la Chartreuse
De Katie Mitchell et Stephen Emmott 

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes