La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Le petit Boucher de Stanislas Cotton, mis en scène par Agnès Renaud

Le petit Boucher de Stanislas Cotton, mis en scène par Agnès Renaud - Critique sortie Avignon / 2019 Avignon 11 Gilgamesh Belleville
DR Le petit Boucher

11 Gilgamesh Belleville / texte de Stanislas Cotton / mes Agnès Renaud

Publié le 23 juin 2019 - N° 278

Agnès Renaud met en scène avec délicatesse et finesse le poème de Stanislas Cotton, monologue d’une jeune fille meurtrie par la guerre, intensément porté par Marion Bottellier.  

Comment se reconstruire après un traumatisme ? Après le basculement d’une enfance heureuse dans un monde de massacres ? Le long et beau poème de Stanislas Cotton se tient au présent, après les jours de sang, dans un hôpital recueillant les témoignages de femmes meurtries, qui par la parole fixée dans une « petite boîte » expriment le récit de leurs épreuves. La force du texte est de dépasser ce contexte et la chronologie pour faire place à une langue intérieure, puissante, puisée au cœur d’une vie saccagée. Le « petit boucher » à qui s’adresse Félicité, c’est l’enfant qu’elle porte, l’enfant du boucher qui l’a violée. « Tu ne sortiras pas », lui dit-elle au début du long monologue qui fait revivre son passé, depuis l’enfance auprès de sa famille dans son village jusqu’à l’irruption de la haine qui ronge et détruit.

Face au traumatisme

Marion Bottollier, la comédienne qui porte sa parole et ses douleurs, parvient à transmettre toute l’intensité poignante du drame, et aussi toute la force combative de cette jeune fille vive et rebelle. Adolescente au nom plein de promesse, Félicité est devenue une proie, un objet d’opprobre. Son corps parle lorsque les mots se taisent. La mise en scène d’Agnès Renaud, délicate et nuancée, donne à voir le chemin difficile de la résilience, au cœur de la mémoire, du vécu et des cauchemars qu’il s’agit de nommer pour les tenir à distance. Délimité par des toiles blanches tendues, avec parfois l’apparition de petites marionnettes en bandes magnétiques nouées, l’espace central accueille comme une page à écrire le ressenti de la mémoire et se transforme au fil de l’avancée de la parole. Comment rester en vie ? Félicité déroule le fil de sa parole, jusqu’au dénouement émouvant.

Agnès Santi

A propos de l'événement

Le petit Boucher
du Vendredi 5 juillet 2019 au Vendredi 26 juillet 2019
11 Gilgamesh Belleville
11 Bd Raspail, 83000 Avignon

à 13h50, relâche les mercredis. Tél : 04 90 89 82 63.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes