La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Entretien

Le Malandain Ballet Biarritz danse Stravinski

Le Malandain Ballet Biarritz danse Stravinski - Critique sortie Danse Biarritz Gare du Midi
Thierry Malandain © Jean-Marie Périer

Région / Gare du Midi à Biarritz / Chor. Thierry Malandain / Chor. Martin Harriague
Entretien / Thierry Malandain

Publié le 18 août 2021 - N° 291

Thierry Malandain et Martin Harriague, artiste associé au CCN Malandain Ballet Biarritz depuis 2018, célèbrent leur collaboration avec un programme Stravinski. Ils chorégraphient respectivement L’Oiseau de feu et Le Sacre du Printemps.

Comment est né ce programme dédié à Stravinski ?

Thierry Malandain : Martin Harriague a été nommé artiste associé au Malandain Ballet Biarritz en 2018, après avoir remporté le 2ème prix, le prix du public et celui des critiques lors du concours de jeunes chorégraphes que nous avions organisé pour la première fois en 2016 avec le Ballet de Bordeaux. Lorsque Didier Deschamps m’a proposé d’inviter la compagnie à Chaillot pour une création, il m’a paru opportun de mettre en avant cette collaboration par un programme dans lequel nous partagerions l’affiche. Martin a choisi de chorégraphier Le Sacre du printemps, qui va particulièrement bien à sa danse puissante, et je me suis accordé à lui en décidant de revisiter L’Oiseau de feu.

Vous offrez une lecture assez personnelle de L’Oiseau de feu.

T.M. : En effet et j’espère qu’elle fonctionne. Il existe comme vous le savez différentes versions de la partition. Il y a la version entière, puis les suites. J’ai pris le parti de chorégraphier la dernière des suites, celle avec laquelle Balanchine avait fait une relecture du conte, mais plus courte. Dans la version de Béjart, que j’ai dansée au Ballet du Rhin, l’oiseau porte un message révolutionnaire. J’ai préféré de mon côté y voir un message spirituel. La figure de François d’Assise m’ayant toujours plu, j’ai choisi de l’accorder à cet Oiseau de feu.

« Ce programme va révéler deux esthétiques vraiment opposées. »

Que pouvez-vous nous dire de la version du Sacre du printemps créée par Martin Harriague ?

T.M. : Peu de choses dans la mesure où je préfère que ce soit lui qui en parle. Voir le directeur venir assister sans cesse aux répétions lorsqu’on vous commande une pièce fait toujours peur. J’ai vécu cette expérience dans différentes compagnies et j’ai donc tenu à laisser Martin tranquille pour cette création. Ce qui est certain c’est que nous avons deux histoires différentes, qu’il est de sa génération et moi de la mienne. Ce programme va donc révéler deux esthétiques vraiment opposées, et c’est très bien ainsi.

 

Propos recueillis par Delphine Baffour

A propos de l'événement

Le Malandain Ballet Biarritz danse Stravinski
du Samedi 11 septembre 2021 au Samedi 11 septembre 2021
Gare du Midi
23 av. du Maréchal Foch, 64200 Biarritz

à 21h. Tél. 05 59 24 96 99.


Dans le cadre du Festival Le Temps d’Aimer la Danse. letempsdaimer.com.


Également du 28 au 29 septembre au Cratère, Alès, le 5 octobre au Parvis, Tarbes, du 4 au 12 novembre à Théâtre de Chaillot, Paris, le 16 novembre à L’Avant Seine, Colombes, le 7 décembre au Théâtre Le Forum, Fréjus, les 10 et 11 décembre au Théâtre des Salins, Martigues, du 16 au 18 décembre au TSQY, Saint-Quentin-en-Yvelines, du 22 au 26 décembre à la Gare du Midi, Biarritz, les 2 et 3 février aux Scènes du Golfe – Théâtre Arradon, Vannes, le 28 avril à La Chaudronnerie, La Ciotat, le 3 mai au Pin Galant, Mérignac, du 21 au 23 mai à l’Opéra de Reims.


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse