La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Le Cycle de l’absurde de Raphaëlle Boitel

Le Cycle de l’absurde de Raphaëlle Boitel - Critique sortie Théâtre Paris Espace Chapiteaux La Villette
© Christophe Raynaud de Lage Le Cycle de l’absurde

Mes Raphaëlle Boitel

Publié le 16 décembre 2020 - N° 289

Raphaëlle Boitel met en piste la 32ème promotion du Centre National des Arts du Cirque (CNAC) dans Le Cycle de l’absurde. Elle partage avec 14 jeunes circassiens le langage physique, très visuel et à la croisée des disciplines qu’elle développe avec sa Cie L’Oublié(e).

Chaque année, le CNAC offre l’occasion de découvrir de jeunes circassiens au moment de leur envol, juste avant leur entrée dans la vie professionnelle. Ils sont quatorze cette année, de sept nationalités et douze disciplines différentes. Après les Galapiat l’an dernier, qui signaient avec On n’est pas là pour sucer des glaces un spectacle sur la fureur de vivre, c’est à Raphaëlle Boitel qu’est confiée la mise en piste de la pièce de sortie d’école des étudiants de l’école la plus réputée en sa matière. Un « challenge très excitant » pour l’artiste qui, depuis ses débuts auprès de James Thierrée à l’âge de 13 ans, nourrit une passion pour les grands plateaux. « J’ai besoin d’espace, de trois dimensions, j’aime les collectifs mais aussi les corps solitaires dans d’immenses espaces, l’aérien, les corps en lévitation, les grands espaces vides amènent de la profondeur », dit-elle. Ils lui permettent de convoquer tragique et comique, à travers une écriture visuelle autant que physique.

Vertiges de l’homme

Dans cette pièce qu’elle intitule Le Cycle de l’absurde, Raphaëlle Boitel explore des thématiques qui lui sont familières ainsi qu’aux membres de sa compagnie L’Oublié(e) – Tristan Baudoin à la lumière et à la scénographie, Alba Faivre à la chorégraphie, Nicolas Lourdelle à la machinerie, Arthur Bison à la musique ou encore Lilou Hérin aux costumes – qu’elle amène avec elle sur cette nouvelle aventure. Il est question de quête dans cette pièce où le mouvement collectif laisse place à l’expression des singularités de chacun des quatorze interprètes. C’est aussi une histoire de course, de vitesse, explique la metteure en piste : « J’ai envie de parler d’une réalité qui peut interpeller tout le monde : on est dans un monde qui veut aller de plus en plus vite, on en perd l’essentiel, le fond, et du coup on construit une forme superficielle, un monde en toc ».

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Le Cycle de l’absurde de Raphaëlle Boitel
du Mercredi 20 janvier 2021 au Dimanche 14 février 2021
Espace Chapiteaux La Villette
211 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris

du mercredi au vendredi à 20h, le samedi à 19h, le dimanche à 15h. Tel : 01 40 03 75 75. Également du 9 au 11 avril au Cirque-Théâtre d’Elbeuf (76), du 23 au 25 avril au Manège, Scène nationale de Reims (51), du 4 au 6 mai à l’Agora PNC Boulazac Nouvelle-Aquitaine (24), du 21 au 23 mai à Cirk’Eole à Montigny-lès-Metz (57).


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre