La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Le collectif belge s’installe à Paris en trois pièces

Le collectif belge s’installe à Paris en trois pièces - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de la Bastille
Tim Wouters Crédit photo : Alma Palacios et Frank Vercruyssen dans Mademoiselle Else.

Schnitzler / Eluard / Bergman / Mise en scène tg STAN

Publié le 28 septembre 2013 - N° 213

Les tg STAN déploient l’art de l’acteur en collectif avec trois œuvres sur les variations du couple.

« La souveraineté de l’acteur doit être reconnue sans réserves. (…) Le comédien totalise en lui et exprime les innombrables formes d’une vie-en-devenir. » : la formule de l’écrivain belge Herman Teirlinck saisit en quelques touches la devise des tg STAN. Car cette compagnie « d’acteurs de théâtre » (traduction de tg pour « toneelspelersgezelschap »), créée en 1989 par un quarteron rebelle au Conservatoire d’Anvers, pratique le jeu en toute liberté. Contre l’esthétisme guindé, la soumission aux visions d’un metteur en scène omniscient et le dogmatisme formel, Jolente De Keersmaeker, Damiaan De Schrijver, Sara de Roo et Frank Vercruyssen revendiquent l’intelligence collective et bousculent tranquillement les habitudes bon chic bon genre du théâtre. Pour eux, jouer, c’est être présent, à chaque instant. Balançant par-dessus bord idées préconçues et autres doctrines pontifiantes qui souvent lestent une création, ils prennent le texte comme partition ouverte, jouent avec les personnages et les situations, déchirent sans complexe le voile de l’illusion théâtrale et cherchent le sens à tâtons, entraînant le public dans leur processus critique qui croise regard sur le monde, réflexion sur la représentation et questionnement permanent sur la pratique artistique.

Le théâtre n’est pas répétition, mais action

Explorant le répertoire au gré des désirs des uns et des curiosités des autres, la troupe mène aussi régulièrement des projets avec d’autres artistes. Ainsi des trois pièces présentées cette saison au Théâtre de la Bastille. Mademoiselle Else, de Schnitzler, Nusch, d’après Eluard, et Scènes de la vie conjugale, d’après le film de Bergman, déclinent tout en fines variations les relations homme-femme, les ambivalences du désir et les méandres de l’amour. Entouré de comédiennes, Frank Vercruyssen trace le trait d’union de ces trois focales qui observent le couple. Le jeu dépouillé, le flot de la parole, la simple puissance du verbe nouent ici un lien presque intime avec les spectateurs. « N’oubliez pas que l’acteur est une émanation du public. » disait encore Herman Teirlinck…

Gwénola David

A propos de l'événement

Le collectif belge s’installe à Paris en trois pièces
du Vendredi 25 octobre 2013 au Samedi 8 février 2014
Théâtre de la Bastille
76 rue de la Roquette, 75011 Paris
Mademoiselle Else et Nusch, du 25 octobre au 2 novembre 2013 puis du 28 janvier au 8 février 2014. Scènes de la vie conjugale, du 11 au 22 février 2014. Tél. : 01 43 57 42 14.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre