La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Le Cerf et le chien

Le Cerf et le chien - Critique sortie Théâtre Paris Comédie-Française / Studio-Théâtre
Stéphane Varupenne et Elliot Jenicot : le bœuf et le cerf, amis à la vie, à la mort… Simon Gosselin, collection Comédie-Française

Comédie-Française / Studio-Théâtre / de Marcel Aymé / mes Véronique Vella

Publié le 22 novembre 2016 - N° 249

Véronique Vella met en scène Le Cerf et le chien, extrait des Contes du chat perché, offrant aux petits et aux grands une parabole animalière poignante sur les vertus de l’amitié et de la tolérance.

Grâce à cette charmante pièce de théâtre pour tous, visible à partir de sept ans, les enfants ont l’occasion de rappeler aux adultes qui les accompagnent combien valent l’amitié et la tolérance. Comme tous les bons spectacles pour les petits, celui-là est accessible aux plus grands, et peut servir d’enseignement à ceux qui, par les temps qui courent, ont une fâcheuse tendance à considérer l’étranger comme un ennemi et la liberté comme un défaut… Alors que le père et la mère sont partis au marché pour acheter un deuxième bœuf, Delphine, Marinette, le chat, le poussin et le bœuf voient arriver dans la cour de la ferme un pauvre cerf, poursuivi par les chasseurs et leurs chiens. Avec la complicité de Pataud, l’un des rabatteurs de la meute, et malgré les indiscrétions du poussin au bec bien pendu, les fillettes parviennent à cacher le fugitif. Celui-ci se prend d’amitié pour Delphine et Marinette qui l’embauchent aux côtés de son nouvel ami, le bœuf, pour rester à l’abri loin des bois, où le traquent les méchants assoiffés de sang.

Fais bon accueil aux étrangers…

Voilà une bonne petite histoire sympathique, née de la plume alerte de Marcel Aymé pour égayer les enfants… Mais le conte prend très vite des allures de salutaire leçon de morale et de bienveillance, à qui verra, sous les traits des animaux, poindre les figures humaines. Quand l’étranger vient demander refuge, on l’accueille, on partage sa pitance avec lui, on peut, comme le bœuf, rigoler de ses cornes bizarres qui servent de perchoir aux oiseaux, mais on écoute ce qu’il raconte sur le monde dont il vient, en s’endormant à ses côtés, tout confiant, le soir venu. Les scènes entre Stéphane Varupenne, sympathique bœuf amateur de guimauve, et le cerf, histrion rock’ n roll campé par Elliot Jenicot, sont bouleversantes de beauté et d’émotion. Tout sépare l’animal domestique soumis au licol et la bête habituée à gambader librement dans la forêt, mais leur amitié grandit à mesure qu’ils s’apprivoisent. Delphine et Marinette tirent aussi grand bénéfice de la compagnie du cerf, qui leur apprend à courir vite et à user de leur corps pour le plaisir plutôt qu’au labeur. Seuls les parents, imbéciles et mesquins comme souvent les adultes, n’acceptent la présence de l’étrange étranger que parce qu’ils leur permet d’économiser l’achat d’un autre bœuf à exploiter… Les Comédiens-Français sont tous excellents et la mise en scène de Véronique Vella leur offre le cadre musical d’un adorable cabaret agricole, enjoué, drôle, émouvant et, sous le costume de la fable et des bêtes, profondément intelligent et édifiant !

Catherine Robert

A propos de l'événement

Le Cerf et le chien
du Jeudi 17 novembre 2016 au Dimanche 8 janvier 2017
Comédie-Française / Studio-Théâtre
99 Rue de Rivoli, 75001 Paris, France

Du mercredi au dimanche à 18h30. Tél. : 01 44 58 15 15. Durée : 1h.


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre