La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

Le Cabaret Discrépant

Le Cabaret Discrépant - Critique sortie Danse Paris Centre Georges Pompidou
Crédit : Elisabeth Carecchio Légende : Le Cabaret discrépant d’Olivia Granville.

Centre Pompidou / Chor. Olivia Granville / d’après Isidore Isou

Publié le 25 septembre 2016 - N° 247

Un hommage aux avant-gardes chorégraphiques drôle et irrévérencieux, entre installation et performance, danse et théâtre.

Discrépant, nous dit le dictionnaire, est un domaine de la pensée, et signifie qui présente des aspects discordants, divergents. Entre ironie subversive et tribune politique, Le Cabaret discrépant d’Olivia Granville s’inspire des théories de « la dernière des avant-gardes », le lettrisme, né en 1947, pour retrouver l’esprit corrosif et l’énergie juvénile des fondateurs du mouvement. Le Manifeste de la danse ciselante (1953) d’Isidore Isou pulvérise par son humour ravageur la danse de son temps. En dix-neuf Ballets ciselants qui vont de la « danse débat » au « strip-tease à rebours », en passant par « le premier sonnet gesticulaire », Isidore Isou et Maurice Lemaître signent une critique avant-gardiste de l’avant-garde qui résonne parfaitement avec notre époque. Danse de l’amorphe et de l’arythmie, de l’immobilité, ou de la disparition…  « Le problème n’est plus de savoir si l’artiste sait ou non danser, mais simplement s’il veut ou non danser » formulent-ils. Voilà une réflexion qui continue d’agiter la danse d’aujourd’hui… Loufoque et sérieusement hilarant.

 

Agnès Izrine

A propos de l'événement

Le Cabaret Discrépant
du Mercredi 19 octobre 2016 au Vendredi 21 octobre 2016
Centre Georges Pompidou
Place Georges-Pompidou, 75004 Paris

FORUM -1. Tél. : 01 44 78 12 33.


A 20h30. Durée : 1h30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse