La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

La Face cachée

Une voix bruissante, étonnamment grave et souple, et la magie opère en quelques notes. Cette chanteuse souriante et tranquille ne tardera pas à prendre place parmi les prima donna du jazz.

Publié le 10 juin 2007

Maria-Kiran dévoile l’autre face des dieux indiens.

Qui se cache sous le masque céleste des dieux et des déesses indiennes ? Dans La Face cachée des héros et héroïnes, Maria-Kiran lève un coin du voile… Née en Inde mais élevée à Paris, la jeune danseuse de bhârata natyam, danse classique indienne où la géométrie enserre la fluidité du geste, a puisé dans les textes traditionnels pour montrer les facettes intimes et contradictoires des personnages mythologiques indiens habituellement ignorés par la scène. « Nous avons l’habitude de voir les héros toujours grands, charismatiques, valeureux, et les héroïnes toujours respectueuses, humbles et plutôt soumises… Ici, nous verrons des héros fragiles et maladroits, des héroïnes fortes, courageuses, exprimant haut et fort ce qu’elles ressentent», explique-t-elle. S’il respecte scrupuleusement l’orthodoxie du déroulé de la représentation et le raffinement ornemental du bhârata natyam, ce récital se colore d’éclats contemporains qui ravivent la puissance émotive d’une tradition millénaire.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse