La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

La danseuse malade

La danseuse malade - Critique sortie Danse
Crédit photo : Fred Kihm Légende photo : Boris Charmatz et Jeanne Balibar inventent un « véhicule » pour Hijikata

Publié le 10 novembre 2008

Jeanne Balibar et Boris Charmatz portent en scène des textes poétiques de Tatsumi Hijikata, inventeur du Bûto.

« Nous étreignons les âmes de ceux qui avant nous s’en allèrent et ils nous confèrent leur force. Voilà d’où vient le pouvoir illimité du Bûto », écrivait Tatsumi Hijikata (1928-1986), inventeur du Bûto, résistant contre la modernité factice de la surenchère consommatoire. « Hijikata inventait le Bûto comme en réponse aux actes de Bataille, de Genet, d’Artaud ; et nous nous pourrions bien ramener ceux-ci chez nous, corps fantômes digérés dans le Butô, celui-ci à son tour digéré par l’histoire, les années, le travail que nous effectuons. » remarque Boris Charmatz. Nous, c’est Jeanne Balibar et lui. Elle, comédienne, et lui, danseur et chorégraphe. Loin de se complaire dans les clichés exotiques d’un lointain Japon, ils ont puisé dans l’œuvre poétique de l’artiste japonais, parmi des traductions inédites de Patrick de Vos, et ont cherché la danse dans le texte. Ensemble, ils ont imaginé un « véhicule » pour le corps et la pensée du maître Hijikata fondus entre les lignes… pour faire surgir cette fascinante « danse du corps obscur ».
 
Gw. D.


La Danseuse malade, textes de Tatsumi Hijikata, chorégraphie de Boris Charmatz, dans le cadre du Festival d’automne, du 12 au 15 novembre 2008, à 20h30, au Théâtre de la Ville, 2 place du Châtelet, 75004 Paris. Rens. 01 42 74 22 77 et www.theatredelaville-paris.com.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse