La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

La Brèche de Naomi Wallace de Tommy Milliot

La Brèche de Naomi Wallace de Tommy Milliot - Critique sortie Avignon / 2019 Avignon Festival d’Avignon
© Alain Fonteray La Brèche

Gymnase du Lycée Mistral / texte de Naomi Wallace / mes Tommy Milliot

Publié le 23 juin 2019 - N° 278

Tommy Milliot poursuit sa recherche théâtrale autour de l’espace vide avec La Brèche de Naomi Wallace. La tragédie de quatre adolescents dont les jeux font écho à l’Histoire.

Qu’elle remonte à la Grande Peste de Londres, en 1665 (Une puce, épargnez-la, inscrite en 2009 au répertoire de la Comédie-Française), qu’elle se plonge dans l’Alabama des années 30 (Les Heures sèches) ou dans le quotidien d’une petite ville quelconque des États-Unis pendant la Grande Dépression (Au pont de Pope-Lick), Naomi Wallace dessine une cartographie sensible des violences sociales et politiques qui pèsent sur l’Amérique et plus largement sur le monde. Entre fiction et réalité, elle utilise l’Histoire comme révélateur des troubles du présent. Construite selon un aller-retour entre deux époques – 1977 et 1991 –, La Brèche fait le portrait d’une jeunesse en souffrance, et déploie la tragédie. « Quelque part dans la banlieue d’une ville à moitié oubliée dans un possible Kentucky », que Tommy Milliot, fondateur de la compagnie Man Haast, représente grâce à un subtil travail autour de l’espace vide.

Jeux d’ados

Comme dans sa mise en scène de Lotissement (2014) de Frédéric Vossier, spectacle lauréat du prix Impatience 2016, Tommy Milliot met l’acteur au centre d’un plateau nu ou presque. Dessiné par la minutieuse création lumière de Sarah Marcotte, traversé par la composition sonore d’Adrien Kanter, l’espace de jeu permet aux sept comédiens (Lena Garrel, Matthias Hejnar, Pierre Hurel, Dylan Maréchal, Aude Rouanet, Edouard Sibé et Alexandre Schorderet) de faire résonner pleinement la langue crue, hérissée de piques, de Naomi Wallace. Incarnant un groupe de quatre jeunes aux origines sociales diverses, ils sont traversés par la question du pouvoir. De manière fragmentaire, les mots disent souvent beaucoup plus qu’il n’y paraît. Si les mots blessent, c’est souvent pour cacher des choses qu’une pudeur et une maladresse adolescente empêchent d’exprimer : la peur, l’amour ou encore le désespoir.

 

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

La Brèche de Naomi Wallace de Tommy Milliot
du Mercredi 17 juillet 2019 au Mardi 23 juillet 2019
Festival d’Avignon
Gymnase du Lycée Mistral

à 22h, relâche le 20. Durée estimée : 2h20. Tél : 04 90 14 14 14.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes