La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Festival

Jazz à Maisons-Laffitte

Jazz à Maisons-Laffitte - Critique sortie Jazz / Musiques

Une révélation du piano et une référence du violon : Tigran Hamasyan et Pierre Blanchard comptent parmi les hôtes de la deuxième édition de Jazz à Maisons-Laffitte.

Publié le 10 juin 2007

C’est la deuxième édition de ce festival francilien qui revient avec les arguments de sa première mouture : une ligne artistique exigeante et le Château de Maisons-Laffitte comme site idéal d’accueil des concerts.

Quatre grandes soirées sont prévues dans le château, prolongées par un concert dans le parc et même un pique-nique au bord de l’eau en compagnie du Black Label Swingtet (le 3 juillet à 19h). Mais avant cela « Jazz à Maisons-Laffitte » aura mis les petits plats dans les grands. Le jeune prodige arménien du piano Tigran Hamasyan ouvre le feu, en trio avec Thomas Bramerie (contrebasse) et Franck Agulhon (batterie), le 23 juin à 21 h. Véritable révélation du jazz international, il a remporté en 2006 le célèbre Prix Thelonious Monk décerné par Wayne Shorter et Herbie Hancock ! Un autre pianiste lui succède cinq jours plus tard en la personne du vétéran Michel Sardaby. Musicien secret et unanimement admiré, le martiniquais Sardaby est un géant et un poète du bop. Chacune de ses apparitions sur scène est un événement (le 28 juin). Double bonheur le lendemain, avec la chanteuse brésilienne Catia Werneck qui présente la musique de son prochain album annoncé comme un hommage à Carlos Jobim, puis le grand violoniste Pierre Blanchard, « fils » surdoué de Grappelli, dont la sensibilité magnifique s’épanouira à la tête d’un trio d’où émerge le guitariste Michael Felberbaum (le 29). Enfin, le hard bop chaud comme la braise de Rosario Giuliani (saxs) et Flavio Boltro (trompette) aura le mot de la fin (le 30), avant le grand concert « aux jardins » du 1er juillet avec, à 16 h, les jeunes voix de l’École Atla dirigée par Viviane Ginapé, puis à 19 h, le blues texan et ébouriffant de l’américaine Nina Van Horn.

A propos de l'événement

Yvelines


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques