La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

Insideout

Insideout - Critique sortie Danse

Dans Insideout, Sasha Waltz met en scène les biographies de ses interprètes.

Publié le 10 juin 2007

Sasha Waltz revient au Festival d’Avignon avec une « installation chorégraphique » hors normes.

Comment traduire « Insideout » ? A l’envers ? Le dedans-dehors ? « Intérieurextérieur » fondus en un, sans trait d’union ? Sasha Waltz aime décidément renverser les perspectives, retourner la peau des apparences jusqu’à sortir la représentation de ses gonds. « Le point de départ d’Insideout était une suggestion du sociologue Karl Stocker, qui vit à Graz, de travailler à partir de deux thèmes, les changements des valeurs et les symboles de position sociale. J’ai ensuite approché ce sujet à ma manière et par ma propre curiosité. Ma compagnie m’intéresse en tant que kaléidoscope de récits de vie du monde entier. Je voulais voir comment les traditions et les histoires des différentes personnalités, de leurs familles et de leurs pays, ont tissé un ensemble. », explique-t-elle. Plus que des interprètes, les danseurs de Sasha Waltz & guests participent en effet du processus de création et cosignent la chorégraphie. Insideout se nourrit de leurs expériences de vie, de leurs parcours singuliers, pour tenter de tracer le cheminement de la personnalité et le jeu des valeurs, façonnées dans leur enfance par la famille, remodelées peu à peu au gré des vents de l’existence, parfois formatées par les parangons consuméristes ou bien cachées sous les signes extérieurs.

Dévoiler la face cachée à l’intérieur

En amont des répétitions, Sasha Waltz a donc fendu l’écaille d’intimité et demandé à chacune des vingt personnes réunies pour ce projet hors normes, de se raconter, en mots ou en gestes. A partir de ces autoportraits gorgés d’histoires secrètes, la chorégraphe allemande a ensuite extrait des motifs que les danseurs ont explorés et développés par improvisations pour glisser dans la fiction et tirer les fils de la dramaturgie, de l’intime au social. Créé à Graz, Capitale européenne de la culture en 2003, Insideout tient de l’« installation chorégraphique » et dessine un itinéraire atypique pour le spectateur, qui déambule en liberté dans une vaste architecture à plusieurs étages, troués de multiples pièces. Accompagnées par la partition originale de Rebecca Saunders jouée par l’ensemble musikFabrik, les saynètes dévoilent l’« envers » du décor, livrent la face cachée, griffée d’amours déçues, riante de plaisirs, marquée de souvenirs, ironique… révélatrice des cahots de la vie.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse