La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon / 2024 - Gros Plan

Hugues Duchêne continue avec « L’abolition des privilèges » d’attendre cette révolution qui n’advient toujours pas

Hugues Duchêne continue avec « L’abolition des privilèges » d’attendre cette révolution qui n’advient toujours pas - Critique sortie Avignon / 2024 Avignon Avignon Off. Théâtre du Train Bleu
L’abolition des privilèges mis en scène par Hugues Duchêne CR : Blokhaus808

Théâtre du Train Bleu / D’après le texte de Bertrand Guillot / Mise en scène d’Hugues Duchêne

Publié le 1 juin 2024 - N° 323

Le trublion Hugues Duchêne est de retour au Train Bleu avec un spectacle qui met en écho L’abolition des privilèges sous la Révolution avec celle qu’aujourd’hui chacun espère, mais qui n’advient toujours pas.

On se souvient d’Hugues Duchêne, artiste trentenaire, qui avait créé l’événement en 2018 au Train Bleu avec son premier épisode de Je m’en vais mais l’État demeure. Quelques spectacles plus tard exécutés sur le même principe, qui ont confirmé son audace et imprimé son style, l’auteur-metteur en scène revient dans le bouillonnant lieu avignonnais pour un spectacle à la fois semblable et différent. Semblable, parce qu’en traitant de la nuit du 4 août, celle où fut votée au Parlement en 1789 l’abolition des privilèges qui mettait fin aux pouvoirs de la noblesse, il veut faire écho à l’atmosphère de fin d’époque qui sied à notre début de siècle, dans un contexte d’explosion des inégalités et de crise environnementale aiguë.

À la manière d’un Pommerat

Mais différent aussi puisqu’Hugues Duchêne passe avec L’abolition des privilèges à une forme scéniquement réduite, en l’occurrence un seul en scène mené par Maxime Pambet qui endosse tout de même une dizaine de rôles de personnages acteurs de la Révolution. Et aussi parce que l’artiste s’appuie cette fois sur le texte de Bertrand Guillot, roman historique qui relate cette nuit du 4 août, les conditions qui l’ont rendue possible et ses suites immédiates. Un spectacle politique en quadrifrontal, qui à la manière d’un Pommerat transforme le public en assemblée parlementaire et « feindra de croire à son terme qu’un jour il sera lui aussi un spectacle d’Ancien Régime et qu’il ne s’en plaindra pas ». En somme, une utopie venue du passé et menée tambour battant à défaut que ne résonnent aujourd’hui ceux d’un nouveau renversement.

 

Eric Demey

A propos de l'événement

L’abolition des privilèges
du mercredi 3 juillet 2024 au dimanche 21 juillet 2024
Avignon Off. Théâtre du Train Bleu
40 rue Paul Sain, Avignon

à 15h50, relâche le lundi. Tél : 04 90 82 39 06.

x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes