La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Hugo, l’interview : Yves-Pol Deniélou remet Hugo au présent en le donnant à entendre autrement.

Hugo, l’interview : Yves-Pol Deniélou remet Hugo au présent en le donnant à entendre autrement. - Critique sortie Théâtre Paris _Le Lucernaire
© Samuel Giuranna Yves-Pol Deniélou dans Hugo, l’interview

Le Lucernaire / Textes de Victor Hugo / Mise en scène de Charlotte Herbeau

Publié le 23 mai 2022 - N° 300

Dans Hugo, l’interview, le comédien Yves-Pol Deniélou fait revenir l’auteur des Misérables parmi les vivants. Mis en scène par Charlotte Herbeau, il excelle dans le rôle du génie d’hier soumis à un entretien journalistique d’aujourd’hui. Subtil, son montage de textes remet Hugo au présent en le donnant à entendre autrement.

Passionné par Victor Hugo, Yves-Pol Deniélou passe deux ans à rassembler ce qui l’intéresse et le touche le plus dans son œuvre. Romans, pièces de théâtre, poèmes, textes autobiographiques, discours politiques, correspondance… Pour sortir de son passé l’immense auteur et le grand homme du XIXème siècle, le comédien ne néglige rien. Il compose son montage selon un dispositif simple : invoqué par une journaliste dont on n’entendra que la voix, l’esprit de Victor Hugo revient parmi nous le temps d’une interview. Un exercice délicat qui, mal mené, aurait pu donner lieu à un récital plus ou moins déguisé. Mis en scène par Charlotte Herbeau, avec qui il monte en 2016 une compagnie pour porter cette création qui n’a pas cessé de tourner depuis, il échappe à cet écueil grâce à un assemblage de textes très fin. En faisant cohabiter sans qu’il y paraisse plusieurs textes de Victor Hugo dans chacune des réponses données par le revenant, Yves-Pol Deniélou déplace subtilement le monument littéraire sans dénaturer une seule de ses pierres. Toutes les phrases que prononce le comédien dont le costume d’époque jure joliment avec un décor presque réaliste de studio radio sont en effet de Hugo. Remises en mouvement, sa pensée et son écriture nous apparaissent dans toute leur force, dans tout leur engagement contre toutes les injustices et les oppressions.

Le fantôme du drame romantique

Avant de répondre à la première question de la journaliste spécialisée dans l’interview de grands esprits – avant Hugo, elle prétend avoir reçu Voltaire –, l’auteur des Misérables nous avertit : « Rendez-vous compte de l’état de mon esprit dans la solitude splendide où je vis : je contemple et j’attends, c’est de cette éternelle contemplation que je m’éveille pour vous, ce que je dirai sera vrai. Ce ne sera sans doute que mon vrai à moi. Mais chacun ne peut donner que la réalité qu’il a ». Les récits de l’exil de plus de vingt ans à Jersey et Guernesey sous le Second Empire, que Victor Hugo a farouchement combattu, sont ici détachés par Yves-Pol Deniélou de leur contexte politique pour évoquer la mort depuis laquelle nous parle l’invité. Les exemples de ce type sont nombreux dans Hugo, l’interview. Ils permettent à l’acteur de se situer dans un entre-deux troublant où mêmes les alexandrins sont capables de ramener Hugo au présent. Le format de l’entretien permet au comédien d’aborder des sujets intimes et d’autres plus politiques. Cela sans ordre chronologique ni organisation thématique. S’il commence par un récit d’enfance issu pour partie de La légende des siècles, Hugo l’interview se poursuit par exemple par une analyse de la politique de Napoléon Bonaparte, puis un peu plus tard encore par une définition du drame romantique tirée des préfaces de ses pièces Cromwell et Hernani. Cette liberté très respectueuse avec laquelle il aborde l’œuvre de Hugo est pour Yves-Pol Deniélou un bonheur qu’il communique avec élégance et modestie.

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Hugo, l’interview
du mercredi 4 mai 2022 au dimanche 26 juin 2022
_Le Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs, 75006 Paris

du mercredi au samedi à 18h30, le dimanche à 15h. Tel : 01 45 44 57 34.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

[sibwp_form id=1]

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre