La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

VISAGES DE LA DANSE

Nijinski, artiste transgressif

Faizal Zeghoudi fait revivre toute une humanité dans cette rencontre avec le « Dieu de la danse » qu’est Master Class Nijinski.

Création et Histoire de la Danse / Le Cas Nijinski

Propos recueillis Faizal Zeghoudi

Publié le 28 février 2017

Faizal Zeghoudi fait revivre toute une humanité dans cette rencontre avec le « Dieu de la danse » qu’est Master Class Nijinski.

« J’ai beaucoup de mal à prononcer son nom – Nijinski. Après avoir lu beaucoup de thèses et de livres à son sujet, je me suis aperçu que son ressenti, ses sentiments, sont rarement pris en compte. Il n’aimait pas parler, ou tout du moins éprouvait des difficultés à s’exprimer ; il n’aimait pas transmettre, encore moins enseigner, ni aller au musée. Il aurait pu être l’héritier d’un art, d’une culture, mais l’évitait, le refusait. Le fait qu’il ne parle pas m’a beaucoup intéressé par rapport à ma culture franco-algérienne. Ma génération ne savait pas à quelle langue se vouer. Mes parents œuvraient tous les jours pour que nous nous intégrions. Mais la langue française ne nous appartenait pas. À la maison on parlait l’arabe dialectal, qui, par définition, ne s’écrit pas. C’est pourquoi nous nous sommes mis à parler en verlan.

L’histoire d’un exilé

Nijinski est une figure mythique. Nous sommes tous préoccupés par son œuvre, tout chorégraphe a envie de faire son Sacre, son Faune, de se confronter à ce monstre, aux questions intemporelles qu’il pose encore aujourd’hui. Parce qu’à chaque fois, son oeuvre s’inscrit dans notre monde. Même si c’est totalement fantasmatique, pour moi il y a un parallèle avec ce que nous vivons avec la Syrie, la Libye, et le fait qu’il soit lui-même un exilé. Toute cette question d’exode, de langue et d’immigration rejoint un peu l’histoire de Nijinski. C’est peut-être pour ces raisons que nous sommes plusieurs à nous y être intéressés. Notamment avec ce que nous traversons actuellement, en termes de liberté d’expression et d’interdiction de dire les choses. Tout cela me renvoie à ma culture arabo-musulmane où ce qui est interdit n’est pas de faire les choses mais de les dire. Lui était transgressif. Il ne se préoccupait à aucun moment de sa recevabilité. »

 

Propos recueillis par Agnès Izrine

A propos de l'événement

Master Class Nijinski
du Vendredi 17 mars 2017 au Vendredi 28 avril 2017

7 Villa des Aubépines, 92270 Bois-Colombes, France

Tél. : 01 47 81 37 97.


Le 17 mars 2017 à 20h30.


Egalement : Le 28 avril au Studio, d’Asnières.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse