La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Place au cirque !

i-Solo

i-Solo - Critique sortie Cirque Nexon Pôle National du Cirque de Nexon en Nouvelle Aquitaine
Le jongleur Jérôme Thomas. Crédit : Christophe Raynaud de Lage

Le Sirque / de Jérôme Thomas / mes Aline Reviriaud

Après une résidence en juin et juillet dernier au Pôle national du cirque de Nexon, Jérôme Thomas a créé i-Solo dans ce même lieu, du 9 au 11 août, à l’occasion du Festival La Route du Sirque. Un solo qui vise à renouveler l’approche de la scène du grand jongleur français.

Comment est née votre envie d’interroger votre rapport à la scène à travers cette nouvelle création ?

Jérôme Thomas : Mon parcours s’est toujours construit à travers une double impulsion. D’une part, travailler avec d’autres artistes, notamment en répondant à des commandes ou en élaborant des compagnonnages qui donnent lieu à des exercices de style. D’autre part, creuser la démarche personnelle du jongleur que je suis, comme c’est le cas dans i-Solo. Cette dernière voie revient finalement à me donner rendez-vous à moi-même – cela, bien sûr, en ne cessant jamais de dialoguer avec les différents membres de mon équipe artistique.

Diriez-vous que vous êtes vous-même, en tant que jongleur, la matière première d’i-Solo ?

J.T. : Oui, on peut dire ça. Mais à travers moi s’expriment les grandes questions du jonglage, du mouvement, de la musique et du verbe. Car, dans i-Solo, j’ai décidé d’interroger mon rapport à l’écriture et à l’oralité. J’ai donc écrit des textes…

Comment écrivez-vous ?

J.T. : J’écris souvent dans des trains. Car lorsque je suis en mouvement, je suis totalement centré en moi-même et donc pleinement concentré. Ce sont des moments durant lesquels je suis bien, je me sens apaisé. J’ai avec moi un stylo et un petit bloc-notes au sein duquel j’écris les éléments qui me viennent à l’esprit.

« Le jonglage me fait penser, me fait bouger, me fait travailler depuis que j’ai 17 ans… »

Savez-vous d’où surgissent ces textes ?

J.T. : Peut-être d’une volonté de résister à certaines choses, notamment celles qui vont trop vite… D’une envie de poser des mots sur ce que je vis. D’un besoin de témoigner de cette pratique – le jonglage – qui me fait penser, me fait bouger, me fait travailler depuis que j’ai 17 ans…

 Vers quel point de fuite tend cette nouvelle création ?

J.T. : Vers l’expérience même de la scène. Un jongleur entre sous un chapiteau, un laps de temps se passe, puis il ressort. A travers i-Solo, on se rend finalement compte qu’un solo comme celui-ci est en fait un dialogue permanent entre un artiste et sa pratique. Avec l’idée que pour moi l’art est un vaste atelier – un atelier concret voué à toutes sortes de recherches, toutes sortes d’expérimentations qui nous amènent à prendre conscience que, là comme ailleurs, tout est souvent en tout.

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

i-Solo
du Jeudi 9 août 2018 au Samedi 11 août 2018
Pôle National du Cirque de Nexon en Nouvelle Aquitaine
Château de Nexon, 87800 Nexon

Tél. : 05 55 00 98 36. www.sirquenexon.com


Lire aussi notre critique dans ce dossier spécial cirque.


En tournée le 25 janvier 2019 au Cirque Jules Verne – Pôle national cirque et arts de la rue d’Amiens, les 5 et 6 février au Théâtre de l’Union - Centre dramatique national du Limousin à Limoges, en avril au Théâtre Mansart dans le cadre du Festival Prise de CirQ’ à Dijon.


Mots-clefs :, , ,

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction