La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien / Marien Tillet

Histoire d’un rêveur éveillé

Histoire d’un rêveur éveillé - Critique sortie Avignon / 2016 Avignon Avignon Off. La Manufacture
Crédit photo : DR Légende photo : Marien Tillet.

La Manufacture / Paradoxal
Conception et interprétation Marien Tillet

Publié le 26 juin 2016 - N° 245

Etes-vous sûr de ne pas rêver en ce moment même ? Avec Paradoxal, le conteur Marien Tillet s’aventure dans une zone trouble entre songe et réalité et nous entraîne dans un thriller qui fait vaciller les certitudes.

Vous développez au fil de vos créations une « esthétique de l’étrange ». C’est-à-dire ?

Marien Tillet : La peur, cette émotion primaire qu’on ressent enfant, est peu évoquée sur les plateaux. L’esthétique de l’étrange vise à réactiver cette expérience en faisant basculer le spectateur dans une zone d’incertitude où tout peut arriver. L’irruption du fantastique dans la réalité sème le trouble dans nos perceptions. Le théâtre paradoxalement repose sur la présence réelle, tangible, de l’acteur, et sur la fiction, la fabulation. Il mêle le vrai et le faux. D’où sa puissance !

« Le doute déstabilise le public pour l’ouvrir à d’autres imaginaires. »

A travers l’état de sommeil, Paradoxal explore d’ailleurs les frontières parfois floues du rêve. Où cherchez-vous à emmener le public en le plongeant dans cette confusion ?

M. T. : Le doute vient questionner les certitudes bien arrêtées sur ce qu’est le réel et déstabilise le public pour l’ouvrir à d’autres imaginaires. Je pars de la réalité du personnage, de ce qu’il vit authentiquement. Or durant le sommeil, notre cerveau est capable de nous faire croire à n’importe quelle histoire. Nous pouvons même avoir l’illusion d’en ressentir la sensation. Donc rien ne peut me prouver que ce que je vis n’est pas un rêve. Peu à peu la fiction contamine ainsi le réel. J’espère que cette expérience se prolongera après le spectacle, c’est-à-dire qu’elle réveillera l’attention portée sur les évidences en faisant resurgir de l’étrangeté.

Comment transposez-vous sur scène les codes du thriller, genre plus présent dans la littérature ou au cinéma qu’au théâtre ?

M. T. : Je ne m’appuie que sur les moyens, artisanaux, du plateau. Le suspens naît du récit mais aussi de la construction des séquences, qui nous plongent directement au cœur d’une situation et qui sont coupées par une autre action. Le récit emboîte les intrigues et rebondit sans cesse, laissant le spectateur à sa libre interprétation. Tout l’art du conteur est de tenir l’attention et la tension du public !

 

Entretien réalisé par Gwénola David

A propos de l'événement

Histoire d’un rêveur éveillé
du Mercredi 6 juillet 2016 au Dimanche 24 juillet 2016
Avignon Off. La Manufacture
2 Rue des Écoles, 84000 Avignon, France

à 14h40, relâche le 18 juillet. Tél. : 04 90 85 12 71.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes