La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Franchir la nuit

Franchir la nuit - Critique sortie Danse Annecy Bonlieu - scène nationale
Crédit : Géraldine Aresteanu Le chorégraphe Rachid Ouramdane.

Danse / chor. Rachid Ouramdane

Pour sa nouvelle pièce, Rachid Ouramdane invite sur le plateau six danseurs et une foule d’enfants. Un processus de création nourri par des rencontres, pour explorer la question de l’accueil des migrants.

« Au cœur des sujets qui ne me quittent pas depuis de nombreuses années – les migrations, l’exil -, ce projet s’attache particulièrement à l’enfance. Au-delà de l’actualité des mouvements migratoires, de la médiatisation des naufrages, la question est : qu’est-ce qu’on fabrique, nous tous, dans nos pays qui sont possiblement des pays d’accueil ? En réduisant les enjeux à des questions administratives, à côté de quoi sommes-nous en train de passer ? De quoi sommes-nous responsables ? Avec ce projet, il s’agit de se mettre à hauteur d’enfant, de donner à voir de quoi est faite cette enfance, ce qu’elle a d’altéré, de cabossé. On travaille depuis des mois avec des institutions et des associations d’accueil de migrants à Grenoble, même si je sais bien que rencontrer un artiste n’est pas pour eux une priorité.

Ecrire sur le silence des enfants

J’essaye de ne pas aller vers ce que l’on connaît déjà. Pour être dans le temps quotidien, se voir, apprendre à se connaître. J’arrive avec des ateliers de chant, de danse, d’écriture. Nous commençons à avancer ensemble, en étant confrontés à la difficulté de faire émerger la parole, car ces enfants sont très silencieux. Quand ils arrivent en France, ils doivent donner le récit de leur parcours, car il faut savoir d’où ils viennent et qui ils sont. Après, ils s’empêchent de parler d’eux de peur de ne pas se conformer au récit produit pour l’administration. Dans la réalité de notre rencontre, nous essayons de trouver de la profondeur, du sens, de créer les conditions nécessaires pour faire émerger la parole, avec l’aide de Fanny Vuaillat, enseignante-chercheuse à l’université de Grenoble. Dans chaque ville où se jouera le spectacle, on se mettra au travail pour rencontrer d’autres enfants, et écrire autour d’un en-commun malgré les différences. »

 

Propos recueillis par Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Franchir la nuit
du Vendredi 14 septembre 2018 au Vendredi 14 septembre 2018
Bonlieu - scène nationale
1 rue Jean-Jaurès, 74000 Annecy

à 19h. Tél : 04 50 33 44 11.


Puis du 15 au 21 décembre 2018 à Chaillot, Théâtre National de la Danse, 75016 Paris. Dans le cadre de la programmation hors les murs du Théâtre de la Ville.


Mots-clefs :,

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction