Danse - Gros Plan

18ème Biennale de la Danse de Lyon

Vertikal de Mourad Merzouki Crédit : Laurent Philippe

Région / Lyon / Biennale

Evènement incontournable de la scène chorégraphique, la Biennale de la Danse de Lyon revient avec une 18ème édition tournée vers l’Europe et les nouvelles technologies.

Avec dix-neuf créations mondiales et huit premières françaises, plus de deux cents représentations dans quarante-trois villes, une attention particulière portée aux pratiquants amateurs comme aux publics professionnels et, bien sûr, son traditionnel défilé qui cette année célèbre la paix, la Biennale de la Danse de Lyon s’annonce une fois encore incontournable. Pour cette 18ème édition, Dominique Hervieu, sa directrice, a souhaité mettre en avant l’Europe, une Europe « branchée sur tous les flux artistiques et ouverte à tous les dialogues ». Au cœur d’une programmation particulièrement foisonnante et riche de spectacles fort attendus, notons les présences d’Oona Doherty, figure montante de la danse anglo-saxonne qui explorera en quatre tableaux dans Hard to be soft la vie à Belfast, de l’italien Alessandro Sciarroni qui avec Augusto s’intéressera à la figure du clown, ou du collectif bruxellois Peeping Tom qui transmettra son emblématique 31 rue Vandenbranden au Ballet de l’Opéra de Lyon. Côté français, les créations seront également nombreuses. Maguy Marin, notamment, lancera avec Ligne de crête un appel à la résistance, Rachid Ouramdane questionnera dans Franchir la nuit le sort des enfants migrants, Mourad Merzouki s’essaiera aux techniques aériennes avec Vertikal tandis qu’Angelin Preljocaj interrogera dans Gravité « l’attraction des corps entre eux ».

Danse, image et nouvelles technologies

Outre la création européenne, le dialogue entre danse, image et nouvelles technologies est l’autre fil rouge de cette 18ème édition. Un temps fort destiné à cette thématique s’ouvrira avec les mythiques BIPED et Beach Birds du précurseur Merce Cunnigham, interprétés par les danseurs du CNDC d’Angers. Seront également proposés VR_1 du suisse Gilles Jobin, qui plongera un public de cinq personnes dans une réalité virtuelle et immersive composée de divers paysages peuplés de danseurs géants ou miniatures, et Fugue VR, réalité mixte, l’adaptation du grand succès de Yoann Bourgeois, Fugue/Trampoline, en réalité virtuelle. Enfin, un Dansathon organisé avec la collaboration de la Fondation BNP Paribas rassemblera pour 72 heures, simultanément à Lyon, Liège et Londres, des danseurs, chorégraphes, designers et développeurs web pour une prometteuse expérience de co-création.

 

Delphine Baffour

A propos de l'événement

18ème Biennale de la Danse de Lyon
du Mardi 11 septembre 2018 au Dimanche 30 septembre 2018

Biennale de la Danse de Lyon

Tél. 04 27 46 65 65. www.biennaledeladanse.com.


Mots-clefs :

A lire aussi sur La Terrasse

Danse - Agenda

Finding now

Andrew Skeels met en jeu les danseurs hip hop [...]

Finding now : En savoir plus

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction