La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -253-LE QUAI ~ CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL ANGERS PAYS DE LA LOIRE

Stadium

Stadium - Critique sortie Théâtre
© Pascal Victor/ArtcomPress

Entretien Mohamed El Khatib

Publié le 26 mars 2017 - N° 253

Après le succès de Finir en beauté, imaginé suite à la perte de sa mère, Mohamed El Khatib poursuit son exploration de l’intime et éclaire l’univers des supporters de football. Un spectacle très vivant !

Pourquoi avez-vous choisi d’explorer l’univers des supporters de football pour créer ce nouvel opus ?

Mohamed El Khatib : Cette création s’inscrit dans la continuité de mon travail et constitue une nouvelle exploration de la sphère de l’intime. Etre supporter de foot, c’est une passion souvent dévorante qui influe considérablement sur la vie des gens. J’ai voulu donner à voir de l’intérieur ce milieu plus divers qu’on l’imagine. Mon père est supporter de foot, et j’ai moi-même joué longtemps au foot à un haut niveau. J’ai constaté que le supporterisme, loin de se définir comme un penchant grégaire unissant un ramassis de gens braillards, alcoolisés et racistes, forme au contraire un véritable espace démocratique, qui rassemble des gens très différents, permet un brassage de classes et des rencontres favorisant le lien social et intergénérationnel. A l’échelle des dizaines de milliers de supporters qui se déplacent, le nombre d’incidents violents est d’ailleurs dérisoire. De plus, la question des ultras m’intéresse dans sa dimension politique. Ces supporters se battent contre la privatisation des stades, qui oblige par exemple à bannir les banderoles non conformes, et pour la liberté de circulation. Certains préfets imposent des interdictions de stade à titre préventif, et pratiquent une politique de fichage. Cette militance des supporters défendant leurs droits est un aspect méconnu de cet univers que j’ai découvert à l’occasion de cette création.

« Comme si je prélevais un morceau de tribune et que je le posais sur scène, avec 53 supporters du RC Lens. »

Où et comment avez-vous procédé pour préparer cette création ?

M. E. K. : J’ai choisi le Racing Club de Lens, bien connu pour la ferveur de son public. Pendant deux ans d’immersion, nous sommes allés voir les matchs, nous avons rencontré les gens dans les bars, chez eux… Il faut que la confiance s’installe, c’est une phase préparatoire longue et coûteuse. Les matchs attirent des supporters fidèles et nombreux, même si Lens reste pour l’instant relégué en deuxième division. La mythique tribune Marek, très populaire, demeure formidablement festive : c’est du spectacle vivant à fort suspense qui se joue ! Il existe à Lens une culture historique et ouvrière, une tradition minière et communiste. L’un des supporters m’a fait remarquer avec tristesse que sur les quelque 30000 personnes présentes dans le stade, la moitié vote Marine Le Pen. La pièce met en jeu des débats, traverse des questions sociologiques, économiques et politiques.

A quelle forme théâtrale aboutissez-vous ?

M. E. K. : Une forme inédite, qui n’est ni un spectacle ni une performance. Comme si je prélevais un morceau de tribune et que je le posais sur scène, avec 53 supporters du RC Lens. De l’enfant de 8 ans à Yvette, 85 ans. Je suis présent sur le plateau et joue les intermédiaires. Nous recréons les conditions de la rencontre, et organisons la confrontation entre le public de football et le public de théâtre…

Propos recueillis par Agnès Santi

 

La saison prochaine à l’automne au Quai, puis au Festival d’Automne. Création les 16 et 17 mai au TANDEM Arras-Douai.

 

Le Quai, Centre Dramatique National Angers Pays de la Loire,

Cale de la Savatte, 49100 Angers.

Tél. : 02 41 22 20 20.

www.lequai-angers.eu

 

A propos de l'événement

Stadium

Cale de la Savatte, 49100 Angers, France
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre