La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -253-PRINTEMPS DES COMÉDIENS / MONTPELLIER

Un théâtre d’art fédérateur

Un théâtre d’art fédérateur - Critique sortie Théâtre Montpellier
Jean Varela. © Pierre-Yves

Entretien Jean Varela

Publié le 26 mars 2017 - N° 253

Directeur du Festival depuis 2011, Jean Varela affirme à travers cette édition forte son ambition artistique.

« Cette édition ambitieuse accueille de grands maîtres de la scène internationale, et aussi de jeunes artistes, elle reflète une grande diversité de manières de questionner le monde. Pour inaugurer le festival, nous sommes heureux d’accueillir à nouveau Ariane Mnouchkine et le Théâtre du Soleil, déjà venus dans les années 1990 avec Les Atrides. J’avais envie de retrouver l’énergie et la force de son théâtre. Une Chambre en Inde rassemble une quarantaine de personnes au plateau et aborde notre actualité sur le ton de la comédie avec une intelligence et un savoir-faire magnifiques. Nous poursuivons aussi notre chemin avec Romeo Castellucci puisqu’on accompagne la production de Democracy in America d’après l’essai d’Alexis de Tocqueville, où il crée à partir de la situation américaine en rupture avec la démocratie athénienne. Souvent étonnants voire déroutants, ses spectacles très formateurs constituent des expériences captivantes, parfois des coups de poing. Et pour clore le Festival, nous accueillons une magnifique proposition de Christoph Marthaler, dernier spectacle de la Volksbühne de Berlin avant le départ de Frank Castorf. Sentiments connus, Visages mêlés, présenté uniquement à Berlin et à Montpellier, explore les effets du temps, chez des acteurs qui se retrouvent quelque vingt-cinq ans après dans une sorte de musée dépouillé qu’ils habitent de leurs gestes.

Relations de fidélité

Nous accompagnons souvent les artistes dans la durée. Nous retrouvons Sylvain Creuzevault, avec son “AntiFaust“ Angelus Novus, et Guillaume Vincent, avec Songes et métamorphoses, dont le premier volet passionnant se fonde sur Ovide et le second se décline comme une fantaisie burlesque inspirée par Le Songe d’une nuit d’été. Avec Les Bas-Fonds, Eric Lacascade propose une grande saga sur les refoulés de la société, qui tentent de rester debout malgré la difficulté. Isabelle Huppert lit Sade et fait dialoguer les contraires. Le cirque et le théâtre forain sont aussi au programme avec le Théâtre Dromesko, Stéphane Ricordel, Bêtes de foire et les Rasposo. A découvrir aussi First Trip de Katia Ferreira, artiste montpelliéraine, étape de travail avant la production l’an prochain, Les Restes de Charly Breton, issu de l’Ecole de Montpellier, Lenga par le GdRA, beau spectacle sur la diversité des langues. Nous soutenons diverses productions, et tissons des liens avec le public à travers de multiples réseaux de proximité. Nous consolidons ainsi des relations de fidélité avec les artistes comme avec le public.

Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

Printemps des Comédiens,
du Mardi 30 mai 2017 au Samedi 1 juillet 2017

178 Rue de la Carrierasse, 34090 Montpellier, France

Tél : 04 67 63 66 67.


www.printempsdescomediens.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre