La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -297-Constellation Diverrès

Signées Diverrès : place à l’incarnation ! Cinq pièces à voir ou à revoir

Signées Diverrès : place à l’incarnation ! Cinq pièces à voir ou à revoir - Critique sortie  Vannes Compagnie Catherine Diverrès
Crédit : Nicolas Joubard « Jour et Nuit » de Catherine Diverrès

Publié le 22 février 2022 - N° 297

Afin d’incarner la réflexion qui sous-tend sa démarche et la transmission de son art, la chorégraphe propose cinq de ses pièces à voir ou revoir.

Le parcours de Catherine Diverrès est jalonné de pièces aux visions fulgurantes. Magnifique danseuse, elle fut notamment influencée par sa rencontre avec Kazuo Ohno, l’un des fondateurs du buto. Une profonde intériorité anime sa danse qui se déploie dans le raffinement d’une gestuelle nerveuse et vibratile. Dans le cadre de Constellation Diverrès, elle a imaginé une sorte d’arc historique entre Echo, une partition de 2003 recréée et mise à jour en 2021, constituée d’extraits de pièces qui ont jalonné son parcours, dont L’arbitre des élégances, L’ombre du Ciel, Fruits et Corpus, et Jour et Nuit, sa dernière pièce créée en 2019. Les deux œuvres, qui réunissent chacune neuf danseurs, sont représentatives d’une époque et d’une évolution de l’écriture de la chorégraphe.

Un parcours exemplaire

Echo fut initialement présenté au moment où s’invente la danse conceptuelle, comme une sorte de témoignage ou de clef de lecture d’une danse des années 80 en train de disparaître. Le corpus des danseurs revisite une écriture alors mise à l’épreuve, entrant dans le monde souterrain de la mémoire et de la transmission pour en faire jaillir leur interprétation. C’est tout l’art de la danse et la fonction de son langage qui entrent en jeu dans cette pièce. Jour et Nuit, œuvre somme, voyage entre le baroque, l’expressionnisme, l’abstraction lyrique ou le romantisme, suite de tableaux ou d’images poétiques, de métamorphoses et travestissements. Le public pourra aussi découvrir l’énergie rock de Blow The Bloody Doors Off (2016), une pièce pour huit danseurs et sept musiciens, mais aussi des formes légères, comme l’inoubliable solo Stances (1997) de Catherine Diverrès, repris ici par Pilar Andrès Contreras, ou le duo Dentro (2015) sorte de dialogue autour du double, de la projection.

Agnès Izrine

A propos de l'événement

du lundi 25 avril 2022 au jeudi 19 mai 2022
Compagnie Catherine Diverrès
17 rue du Capitaine Jude 56000 Vannes.

En tournée : le 25 avril, avec Culturelab29, l’Archipel, Fouesnant, Autour de Blowin’ ;


le 6 mai, Le Volcan, Le Havre  Echo ;


le 10 mai Les Scènes du Golfe, Vannes,  Echo ;


le 19 mai, Pôle-Sud, Strasbourg / Point d’Eau, Ostwald, Echo


 


Tel. :  02 97 40 51 26.


compagnie-catherine-diverres.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant