La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -269-Le Liberté et Châteauvallon

Scena Madre*

Scena Madre* - Critique sortie Danse Toulon Chateauvallon Scène nationale
Scena Madre*, en novembre à Châteauvallon Crédit : Laurent Philippe

Côté Châteauvallon

Chorégraphie d’Ambra Senatore

Entretien
Ambra Senatore

Publié le 8 août 2018 - N° 269

A partir d’une séquence de base, la chorégraphe Ambra Senatore imagine un kaléidoscope pour sept danseurs. Une pièce dont les fragments évoquent le quotidien.

 « Ma manière est assez proche d’un travail de réalisateur. »

Quelle est cette « scène mère » qui constitue le centre de votre pièce ?

Ambra Senatore : C’est une matière chorégraphique qui revenait toujours dans mes créations, de manière plus ou moins inconsciente. Dans Scena Madre*, j’ai voulu partir d’elle pour proposer différents regards sur une situation simple, presque quotidienne. Comme pour chacune de mes créations, j’ai fait des propositions aux six interprètes avec qui je partage le plateau. Ils ont développé la « scène mère » en question, en mettant beaucoup de leur personne.

Au cinéma, le terme désigne aussi la scène principale d’un film. Quel est votre rapport au 7ème art ?

A. S. : Depuis très longtemps, mon travail est qualifié de cinématographique par les spectateurs et les critiques. Je pense qu’en effet ma manière d’attirer le regard du public sur des détails est assez proche d’un travail de réalisateur. Mais dans Scena Madre*, c’est la première fois que je travaille de manière volontaire à partir d’un langage cinématographique. Du western au film de détectives, la pièce cite sept macro-genres de cinéma.

Pour autant, on ne peut qualifier votre travail de narratif…

A. S. : En effet, si Scena Madre* suscite l’attente d’une narration, celle-ci est en permanence déçue. Les fragments de récits, de vie quotidienne, qui composent la pièce sont un peu étirés et échappent ainsi à tout réalisme. Ils ne forment pas non plus de tout cohérent, mais plutôt un réseau de petites histoires qui laissent au spectateur une importante marge d’interprétation.

On voit dans votre pièce une réflexion sur le vivre-ensemble. Qu’en pensez-vous ?

A. S. : C’est une question qui m’importe beaucoup. La danse, pour moi, doit être un moyen d’apprécier les différences et de partager. Ce n’est toutefois jamais la thématique de mes créations. Mais j’espère que le temps que je passe avec l’équipe se ressent, que la valeur que j’accorde au dialogue irrigue la chorégraphie.

 

Propos recueillis par Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Scena Madre*
du Vendredi 30 novembre 2018 au Vendredi 30 novembre 2018
Chateauvallon Scène nationale
795, chemin de Châteauvallon, CS 10 118, 83192 Ollioules.

Tél. : 04 94 22 02 02. Site : www.chateauvallon.com


 


Le Liberté, scène nationale de Toulon


Grand Hôtel, place de la Liberté, 83000 Toulon.


Tél. : 04 98 00 56 76. Site : www.theatre-liberte.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse