La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -216-Maison de la musique de Nanterre / Escale Made in America

Entretien / Shani Diluka

Entretien / Shani Diluka - Critique sortie Jazz / Musiques Nanterre _Maison de la Musique
© Raoul Gilibert

Road 66

Dans ce programme intitulé Road 66, la pianiste Shani Diluka s’est laissée inspirer par la poésie vagabonde de Jack Kerouac, traçant un parcours amoureux dans l’art musical américain, de Cole Porter à John Adams. 

« Une quête existentielle dans une Amérique pluriculturelle. »

On vous a souvent entendu jusqu’à présent dans des œuvres du XIXème siècle…

Shani Diluka : Mon parcours musical est certes tourné depuis toujours vers la culture allemande, qui pour moi est essentielle. Cependant le cœur de ma recherche demeure celle de l’identité, celle de l’humain et de l’infiniment grand dans l’infiniment petit. C’est ainsi que ce voyage américain m’est apparu : une quête existentielle dans une Amérique pluriculturelle où foisonnent diverses influences, où  le déracinement qui me parle tant se révèle créateur. Le fil conducteur de cette traversée musicale est le livre Sur la route de Jack Kerouac, dont les textes ponctuent chaque morceau. Extrêmement diverse, la musique américaine nous emmène de l’avant-garde répétitive aux prémices de la musique électro,  en passant par Woodstock, sans oublier  bien sûr  le jazz, devenue une identité musicale très forte.

Comment avez-vous conçu ce programme “Road 66“?

S. D. : En fantasmant l’idée d’une longue route, la  mythique « route 66 », comme un parcours  précis traversant les Etats-Unis géographiquement et musicalement. Il s’agit d’une quête spirituelle de grands espaces à travers un parcours hypnotique et contemplatif, un itinéraire historique et sensoriel aux enchaînements étudiés. Ce programme que nous venons d’enregistrer nous amène ainsi à la musique minimaliste et méditative  de Adams, Cage ou Glass, en passant par la découverte de compositeurs comme Amy Beach, compositrice de génie, ou Percy Grainger, devenu américain par vocation, ou à la création de Hyung-ki Joo qui composa Chandeliers à New York après le 11 septembre. J’évoque aussi la filiation passionnante entre Bernstein, Copland et Ginastera, le lien intime entre Gershwin et le Jazz qui inspira Bill Evans ou Keith Jarrett, et une œuvre inédite de Cole Porter servie par Natalie Dessay.
 Comme une méditation sur ce vaste pays…

Propos recueillis par Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement

Road 66
du Jeudi 6 février 2014 au Jeudi 6 février 2014
_Maison de la Musique
8 rue des Anciennes-Mairies, 92000 Nanterre.
Le 6 février à 19h30. Grande soirée Steve Reich : Road 66 récital de Shani Diluka, entracte, Steve Reich, Phase to face, film d’Eric Darmon et Franck Mallet, Different Trains de Steve Reich par le Quatuor Europa.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques