La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -236-LE TRAIN THÉȂTRE

Redécouvrir Francis Lemarque

Redécouvrir Francis Lemarque - Critique sortie Jazz / Musiques Portes-lès-Valence Le Train Théâtre
Légende : Le discret Romain Didier, pianiste, auteur, compositeur et interprète, rend hommage à Francis Lemarque avec Niobé. Crédit : Renaud Vezin

CREATION / CHANSONS DE FRANCIS LEMARQUE / Entretien Romain Didier

Ce projet compte parmi les créations les plus inattendues de la saison. Romain Didier, auteur-compositeur-interprète de référence, se souvient de ses premiers pas dans le métier, de la longue amitié et des collaborations qui l’unirent à ce géant de la chanson, né Nathan Korb en 1917 à Paris, fils d’immigrés d’Europe de l’Est, devenu célèbre sous le nom de Francis Lemarque… On a un peu oublié que les plus grands, de Piaf à Montand, de Tino Rossi à Juliette Greco, ont servi ses chansons. Avec la complicité de Niobé, Romain Didier vient nous réveiller l’oreille et la mémoire…

Vous avez bien connu Francis Lemarque…

Romain Didier : J’ai eu l’occasion de le rencontrer à la fin des années 70. Les éditions du Rideau Rouge de Gilbert Bécaud avaient décidé de produire un album de Francis et de m’en confier les orchestrations. Nous avons fait ce 33 tours et nous sommes restés très liés jusqu’à son départ en 2002. Quinze ans déjà de purgatoire pour une œuvre magnifique qui, si on n’en prend pas soin, pourrait tomber un jour dans l’oubli. Comme Luc Sotiras, le directeur du Train Théâtre de Portes-lès-Valence, je suis sensible et attaché au patrimoine de la chanson. 

« Les chansons de Francis Lemarque sont à son image, intelligentes et populaires. »

Qu’aimez-vous chez cet artiste ?

R. D. : J’aime Francis Lemarque avant tout pour l’homme qu’il était. Et nous avons réalisé de nombreux projets ensemble. Il a toujours été pour moi une image d’homme et d’artiste à conserver bien présente à l’esprit. Il  était curieux, engagé dans son temps, enthousiaste, modeste et humain. Ses chansons sont à son image, intelligentes et populaires. 

Vous ne souhaitez pas utiliser pas le terme d’hommage pour cette création. Pourquoi ?

R. D. : Je ne me souviens pas avoir dit vouloir éviter d’utiliser le terme “hommage”, mais du coup je revendique ! Ce dont a besoin une chanson pour durer, c’est qu’on finisse par en oublier l’origine et qu’elle soit reprise pour ce qu’elle est et non pour rendre hommage à son auteur. “Longtemps, longtemps longtemps après que les poètes ont disparu …”

Comment est née l’idée d’associer Niobé au projet ? 

R. D. : J’ai rencontré Niobé au festival d’Avignon en 2011, il passait dans le même théâtre juste après moi. J’ai été conquis par ses chansons, elles aussi engagées dans l’humain, et surtout par l’énergie incroyable que lui et ses musiciens arrivent à dégager en concert. On a eu l’occasion de partager un peu depuis sur scène et de mieux nous connaître. L’envie de proposer à Niobé de monter un projet ensemble, en associant nos cultures, pour revisiter sans complexe et sans nostalgie l’oeuvre de Francis  s’est imposée… On va se partager les chansons et on attend ça avec impatience !

Propos recueillis par Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement

Redécouvrir Francis Lemarque
du Mardi 26 avril 2016 au Mardi 26 avril 2016
Le Train Théâtre
1 Rue Louis Aragon, 26800 Portes-lès-Valence, France

à 20h30 .


Scène conventionnée chanson, scène Rhône Alpes de l’agglomération VALENCE ROMANS


Tél. 04 75 57 85 46 / Billetterie : 04 75 57 14 55.


Web : http://www.train-theatre.fr


Mots-clefs :

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction