La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -203-Automne en Normandie

Pierre Henry / Au fil des notes

Pierre Henry / Au fil des notes - Critique sortie Classique / Opéra Rouen Le 106
Pierre Henry © Bernadette Mangin

MUSIQUE

Deuxième fil rouge de cette édition 2012 d’Automne en Normandie : « Voir la musique ». A travers plusieurs créations, la musique se donne à voir autant qu’à entendre. Les croisements entre les arts offrent l’occasion de rencontres inédites entre les artistes et ouvre des perspectives nouvelles au public.

Rouen / Le Fil de la vie et PH / musique de Pierre Henry / chorégraphie de Mié Coquempot

Publié le 29 octobre 2012 - N° 203

Le père de la musique concrète est à l’affiche d’une création musicale et d’un spectacle chorégraphique.

Pierre Henry est un magicien des sons. Avec ses machines électroniques, il crée un univers onirique peuplé des murmures de la nature, des bruits de la ville, des sons des contrées lointaines… Cet ancien élève de Nadia Boulanger et d’Olivier Messiaen n’hésite pas non plus à revisiter le grand répertoire symphonique ou lyrique, sans jamais tomber dans le pastiche. Pour l’auditeur, chaque œuvre d’Henry est un véritable « trip ». En décembre, le pionnier de la musique concrète fêtera ses quatre-vingt-cinq ans. Quelques jours auparavant, on le retrouve à deux reprises à Automne en Normandie. Dans un registre purement musical, le Festival reprend Le Fil de la vie, une œuvre-somme, de plus d’une heure, que certains qualifieront de testament. Tout y est : timbres minimalistes, déferlante rythmique… Sa musique, qui séduit à la fois les amateurs de techno et les geeks de musique contemporaine, ne se laisse enfermer dans aucune case. Une indépendance militante, propice aux rencontres artistiques.

Textures aériennes

Pierre Henry, qui a travaillé à de multiples reprises avec Maurice Béjart, a toujours été particulièrement ouvert au monde de la danse. Sa musique a été reprise par Georges Balanchine, Carolyn Carlson, Merce Cunningham ou encore Maguy Marin. On se réjouit donc de découvrir la nouvelle chorégraphie de Mié Coquempot, intitulé PH, en hommage à Pierre Henry bien sûr, mais également en référence à l’unité de mesure de la lumière. Un mariage prometteur, au gré de trois œuvres d’Henry : Envol, Empreintes et Grande Toccata. Textures aériennes, rythmes telluriques et puissance contrapuntique. L’abstraction du langage chorégraphique de Mié Coquempot, à la fois architecturé et sensuel, trouve un écho dans les constructions sonores de Pierre Henry.

Antoine Pecqueur

A propos de l'événement

PH
du Mardi 13 novembre 2012 au Mercredi 14 novembre 2012
Le 106
Quai Jean de Béthencourt, 76100 Rouen
Rouen, le 106. PH, le 13 novembre à 20h30. Le Fil de la vie, le 14 à 20h30.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra