La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -199-Chaillot, saison 2012/2013

OHAD NAHARIN

OHAD NAHARIN - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 juin 2012

SADEH21 ET DECA DANCE / CHOREGRAPHIE OHAD NAHARIN

UN FLORILEGE EVOLUTIF

Le chorégraphe de la Batsheva Dance Company propose à Chaillot une plongée dans son univers, à travers la reprise de Deca Dance et la présentation de sa dernière création.

Deca Dance a été créée il y a plus de dix ans. Cette reprise correspond-elle à un désir de travailler sur la mémoire, mais une mémoire toujours vivante ?
Ohad Naharin : Le concept de Deca Dance a dix ans, et c’est un concept qui me donne un cadre de travail. Un terrain de jeu dans lequel nous revisitons le cœur de nos recherches et créons un travail sur la longueur qui évolue constamment avec le temps.
 
Comment votre langage corporel a-t-il évolué avec le temps ?
O. N. : Les dix dernières années ont été les plus significatives dans le développement de la méthode Gaga (inventée par Ohad Naharin, c’est une approche inédite des mécanismes corporels conscients ou inconscients, en lien avec l’espace, ndlr). Cette méthode est devenue notre entraînement quotidien. A travers ces exercices, nous avons pu acquérir une nouvelle boîte à outils. Elle a engendré un nouveau type de danseurs, avec de nouvelles compétences, et des aptitudes aussi bien à réfléchir sur la danse qu’à la façon de l’interpréter.
 
Vous présentez la saison prochaine à Chaillot une autre pièce plus récente, Sadeh21. Elle montre une communauté, dans des rituels de retrouvailles ou des moments de solitude. Est-ce une façon de montrer votre vision de la société ?
O. N. : Pour moi, Sadeh21 n’est avant toute chose rien de plus que ce qu’elle montre : sa composition, sa texture, ses dynamiques, son groove, sa tension, sa délicatesse, ses moments d’exagération, son humour, sa puissance explosive, son ordre, sa forme, sa sensualité, sa structure… 

Propos recueillis par Nathalie Yokel


 
Sadeh21 du 24 au 26 avril 2013,
Deca Dance, les 27 et 28 avril.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre