La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -295-TEMPS FORTS GÉNÉRATION(S)

Mazelfreten, le goût de transmettre, rencontre avec Laura Defretin

Mazelfreten, le goût de transmettre, rencontre avec Laura Defretin - Critique sortie  Cergy-Pontoise
Laura Defretin et Brandon Masele © Perebisou

Entretien

Publié le 18 décembre 2021 - N° 295

Laura « Nala » Defretin et Brandon « Miel » Masele forment la compagnie Mazelfreten. La chorégraphe nous parle de son lien avec la jeunesse.

Comment vous situez-vous sur la question générationnelle, vous sentez-vous dans une filiation, une transmission ?

Laura Defretin : Je danse depuis dix-sept ans dans la sphère hip hop. Brandon est dans la culture électro depuis plus de dix ans. Dans nos parcours respectifs, nous avons eu la chance d’être très bien accompagnés : nous avons eu des mentors qui nous ont beaucoup apporté. En créant notre compagnie, nous avons tout de suite eu envie de redonner ce que nous avions eu la chance de recevoir en tant que jeunes danseurs. Cela se traduit par nos formations « Intro » et « La Planke » dans lesquelles nous transmettons les fondamentaux de nos danses respectives, et dans toutes les actions culturelles que nous aimons mener.

« La danse libère les corps et le mental. »

La danse électro est une danse « jeune », qui est au centre de votre nouvelle création.

L.D. : Oui, l’électro est la seule danse urbaine qui a été créée en France, dans les années 2000. La tektonik l’a fait connaître mondialement. Elle vient essentiellement des clubs et rencontre aujourd’hui un renouveau. C’est une danse jeune, fraîche, spontanée, libre et très communicative. C’est cette essence que nous voulons retrouver dans Rave Lucid, et c’est pour cette raison qu’à la fin de la représentation nous organisons un DJ set. Nous souhaitons inviter le public à ressentir cette force.

Est-ce dans cet esprit que vous menez avec des jeunes la performance participative du parcours 3 temps / 3 lieux ?

L.D. : Oui, notre idée est d’inciter à danser, à partager un moment avec des personnes que l’on ne connaît pas, de construire quelque chose ensemble. En commençant nos formations au tout début de la crise, nous avons vu à quel point la danse était salvatrice. Elle libère les corps et surtout le mental, ce qui est essentiel en cette période hyper compliquée.

 

Propos recueillis par Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Parcours 3 temps

3 lieux le 29 janvier à Cergy.


Rave Lucid les 7 et 8 avril au Théâtre des Louvrais.


 


Points Communs, Nouvelle scène nationale Cergy-Pontoise / Val d’Oise.


Théâtre 95, Allée des Platanes, 95000 Cergy.


Théâtre des Louvrais, Place de la Paix, 95300 Pontoise.


Tél : 01 34 20 14 14. points-communs.com.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

[sibwp_form id=1]

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant