La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -257-Le Théâtre National de Nice

Le temps laissé au temps

Le temps laissé au temps - Critique sortie Théâtre Nice Théâtre National de Nice
© Gaëlle Simon Irina Brook.

Entretien / Irina Brook

Publié le 10 août 2017 - N° 257

Irina Brook renouvelle son engagement niçois et présente, au cœur d’une saison d’émotion et d’intelligence, Tempête, Peer Gynt et Point d’interrogation.

« Les spectacles sont comme des enfants qui grandissent. »

Où en êtes-vous à la tête de cette maison ?

Irina Brook : Quatre ans, c’est installer, semer, poser, ouvrir les bagages. Au début, moi qui n’étais jamais restée plus de trois ans au même endroit, je me disais que quatre ans suffiraient. Mais quand on vit pleinement les choses, même s’il y a eu de grands moments de doute et d’incertitude, il n’est pas possible de renoncer et de se dire que tout ce que l’on a fait l’a été pour rien. Il faut au moins cinq ans pour construire quelque chose. Je suis donc contente d’être reconduite pour trois ans. En gagnant tout ce que j’ai gagné ici, j’ai aussi perdu ma liberté, mais je prends au sérieux ce mot de mission qu’on utilise en France pour désigner mon travail. C’est un grand mot, et cette responsabilité est belle ! Depuis que je suis arrivée, tout bouge ! Evidemment, le plus visible, c’est la composition du public. Je suis heureuse de voir plus de mixité, moins d’uniformité : les salles ont changé de tête ! Après, selon moi, le seul intérêt d’être dans une grosse structure, c’est la fidélité, le fait qu’on commence à connaître le public, les gens avec lesquels on travaille. Le théâtre est tellement éphémère que pour des gens émotifs comme moi, les amours d’une seule nuit sont toujours difficiles !

Cette saison, vous reprenez Peer Gynt et Tempête ! et vous créez Point d’interrogation

I. B. : Je ne parlerais pas de reprise ; je ne recycle pas des vieux trucs poussiéreux ! Les spectacles sont comme des enfants qui grandissent. Ce n’est pas seulement l’excitation de la nouveauté qui est intéressante. Un spectacle doit continuer à vivre jusqu’à sa fin naturelle. Certaines sont immédiates, d’autres pas. Peer Gynt n’a pas vraiment fini sa vie. C’est un peu la même chose pour Tempête !. J’ai certaines choses à raconter que seules certaines œuvres disent, à moins que j’ai un jour le temps et le courage de les écrire moi-même. Comment trouver quelque chose de plus fort que Tempête ? J’ai travaillé avec Les Eclaireurs, quatre jeunes acteurs amateurs, devenus irrésistibles et très forts ! Pour eux, j’avais créé Point d’interrogation, écrit pour nous par Stefano Massini. Ce spectacle est le début d’un enfant qui va vivre longtemps ! L’intelligence y naît par le rire : tout ce que j’aime !

Quelle est la couleur de la saison à venir ?

I. B. : La saison à venir reste un mixte accessible d’intelligence et de cœur. J’ai compris que la programmation est la clé de tout. C’est ma première considération. Dans les premières années, on a un peu cassé les habitudes et subi une forte résistance. « On a perdu nos repères », disaient les gens. Les repères, c’était les têtes d’affiche, les noms connus. L’an dernier, j’ai trouvé une solution en choisissant des grandes œuvres revisitées dont on reconnaît les noms. Cette année, il n’y a aucune célébrité, mais les œuvres sont reconnaissables. J’ai toujours été opposée à cette obligation des têtes d’affiche. Je veux que les gens aillent au théâtre et voient quelque chose qui les touche, qui ne vient d’aucun nom mais de leur propre expérience. Je ne fais pas ça pour brutaliser le public mais pour qu’il découvre le théâtre autrement que par ce qu’il en connaît déjà.

 

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Point d’interrogation, Peer Gynt, Tempête !,
du Vendredi 27 octobre 2017 au Dimanche 28 janvier 2018
Théâtre National de Nice
Promenade des Arts, 06300 Nice, France

Point d’interrogation, du 27 octobre au 5 novembre 2017. Peer Gynt, les 12 et 13 janvier 2018. Tempête !, du 26 au 28 janvier 2018.


Tél. : 04 93 13 90 90.


Site : www.tnn.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre