La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -154-dullin-charles

Le Pays lointain

Le Pays lointain - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 janvier 2008

Testament sensible

Rodolphe Dana et le collectif des Possédés s’emparent de la dernière pièce de Jean-Luc Lagarce.

C’est le « récit de l’échec, le récit de ce qu’on voulut être et qu’on ne fut pas, le récit de ce qu’on vit nous échapper ». Le « pays lointain » est peut-être celui où Louis revient, après des années d’absence. Il se sait condamné et veut dire adieu avant de mourir. Il ne dira rien. Il revoit les vivants, réveille les défunts. Les uns ressassent le passé ou mâchonnent les non-dits, les autres pleurent sur eux-mêmes. Lui les écoute, avec tendresse, avec distance parfois. Dans son dernier texte, Jean-Luc Lagarce touche avec une délicate pudeur les zones les plus intimes de l’être : la famille, l’amour, et puis la mort, qui rappelle l’urgence d’aimer, de parler, de comprendre. Rodolphe Dana et le collectif des Possédés s’emparent de cette pièce sans trucs ni triche, portés par la seule magie du jeu des comédiens.
 
Gwénola David


Le Pays lointain, de Jean-Luc Lagarce, création collective des Possédés dirigée par Rodolphe Dana. Le 31 janvier et le 1er février à 20h au Centre Culturel Aragon-Triolet d’Orly.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre