La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -257-Spedidam

L’avenir du quatuor au féminin

L’avenir du quatuor au féminin - Critique sortie Classique / Opéra
Quatuor Akilone

Quatuor Akilone

Publié le 20 août 2017 - N° 257

Né en 2011, le Quatuor Akilone a connu en mai 2016 une première consécration en remportant le 1er Grand Prix du 8ème Concours international de Quatuor à cordes de Bordeaux et le Prix ProQuartet. Il est composé d’Elise De-Bendelac (violon), Emeline Conce (violon), Louise Desjardins (alto) et Lucie Mercat (violoncelle).

Comment est né le Quatuor Akilone ?

Quatuor Akilone : Nous nous sommes rencontrées à Paris, au Conservatoire, lors de notre première année, pour explorer le répertoire et la richesse des possibilités qu’offre cette formation très particulière. Nous avons commencé par les 5 Pièces de Webern, histoire de mettre tout le monde sur un pied d’égalité. La sauce a pris et grâce à un travail régulier et intense, tout le reste a suivi assez naturellement. Notre nom Akilone vient de l’italien « aquilone » qui signifie le cerf volant. La sonorité nous a tout de suite plu, également sa symbolique du jeu, de l’envol, de la couleur et de l’imaginaire. Un pied dans le réel et la tête dans les nuages…

Par quels quatuors existants êtes-vous inspirées ?

Quatuor Akilone : Ecouter les quatuor Hagen et Mosaïques est une source d’inspiration permanente. Ils font de vrais choix musicaux. On peut ne pas toujours être d’accord mais leurs visions sont enrichissantes et nous permettent d’évoluer dans notre propre compréhension des œuvres.

Quelles qualités spécifiques aimeriez-vous que l’on reconnaisse à votre formation ?

Quatuor Akilone : Nous sommes quotidiennement à la recherche d’une interprétation qui se méfie des automatismes de jeu ou d’écoute. Nous essayons d’apprivoiser chaque œuvre avec une oreille la plus « neuve » possible. C’est une alchimie très délicate entre le respect du texte et notre propre intuition. L’idéal serait d’être capable d’incarner l’œuvre, au point de toucher au cœur même de l’indicible de l’être.

Un quatuor 100% féminin… Faut-il en parler ?

Quatuor Akilone : Si la question se pose c’est signe que l’inégalité persiste…

 

Propos recueillis par Jean Lukas

A propos de l'événement

Quatuor Akilone
du Vendredi 22 septembre 2017 au Dimanche 11 février 2018


Concerts : le 22/09 au Festival Quartettissimo (Hongrie), le 25/09 à Nürnberg, le 13/10 aux Concerts de Poches, le 14/10 à l’Opéra de Limoges, le 14/11 à Turin, le 11/02/18 à la Philharmonie de Paris, etc.


Enregistrement à paraître chez Mirare en mars 2018 : Haydn, Mozart et Schubert.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra