La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -241-Centre des monuments nationaux

Giotto Solo

Giotto Solo - Critique sortie Danse Paris Centre des Monuments Nationaux
Crédit : D.R. Légende : Carolyn Carlson dans Giotto Solo, Des Vices et des Vertus.

Panthéon / Carolyn Carlson
Entretien / Carolyn Carlson

L’une des plus grandes danseuses et chorégraphes du monde, Carolyn Carlson, investira le Panthéon pour le final de cette deuxième édition de Monuments en Mouvement.

Pour Carolyn Carlson, le solo est une nécessité à laquelle elle revient comme pour se rassembler. Reprendre Giotto Solo au Panthéon est une occasion unique de découvrir cette œuvre créée en 2002. À la croisée des transepts du Panthéon, le visiteur pourra découvrir, en quatorze stations, ces fresques projetées à même la pierre et incarnées par Carolyn Carlson. Créée sur la musique d’un de ses compositeurs préférés, Gavin Bryars (The Black river, pièce pour orgue et soprano), la danse de Carolyn anime, donne vie et dynamisme à l’immobilité de ces fresques allégoriques. Seule, illuminée de blancheur, elle nous transmet la force silencieuse et tourmentée de ces fresques comme un message adressé à travers les siècles. Gageons que le solo de Carolyn Carlson saura aussi nous révéler l’esprit de ce lieu majestueux.

Comment avez-vous découvert ces tableaux de Giotto ?

Carolyn Carlson : J’ai eu un grand choc quand j’ai découvert ces œuvres de Giotto à la Chapelle des Scrovegni à Padoue en 1999. Ces pièces magnifiques, peintes en plein Moyen-Âge vers 1304-1306, recèlent des vérités éternelles. C’est l’homme de théâtre, Gianni Luigi, qui a eu l’heureuse idée de me proposer de créer un solo consacré aux Allégories des vices et des vertus qui comptent quatorze « stations » : La Prudence, La Force, La Tempérance, La Justice, La Foi, La Charité, L’Espérance, Le Désespoir, L’Envie, L’Infidélité, L’Injustice, La Colère, L’Inconstance, La Sottise. Entre les vices et les vertus se joue une bataille permanente de l’espèce humaine.

« Entre les vices et les vertus se joue une bataille permanente de l’espèce humaine ».

Qu’est-ce qui vous a guidée dans la construction de ce solo ?

C. C. : J’ai trouvé que c’était un thème intemporel, proche du monde dans lequel nous vivons, et magnifié par la profonde compréhension de Giotto et ses propres prémonitions. La musique de Gavin Bryars souligne les qualités mystiques et oniriques des tableaux, en délivrant un message d’une grande spiritualité. Je souhaitais vivement présenter ce solo dans un haut lieu historique parisien ou une chapelle, et Agnès Chemama, directrice du développement des publics au Théâtre national de Chaillot, m’a fait part de cette belle proposition de Monuments en mouvement, au Panthéon. Une magnifique initiative !

Propos recueillis par Agnès Izrine

A propos de l'événement

Panthéon
du Lundi 19 septembre 2016 au Lundi 19 septembre 2016
Centre des Monuments Nationaux
62 Rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 Paris, France

à 18h30 et 20h. Tél : 01 44 32 18 00.


De mars à septembre 2016. Tél : 01 44 61 20 00.


www.monuments-nationaux.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse