La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -168-bainnum4

France

France - Critique sortie Danse
Légende photo : (Crédit Raoul Lemercier et Antoine Conjard) : Le nouveau projet du jongleur Adrien Mondot, en compétition cette année.

Publié le 10 mai 2009

quatre compagnies en compétition

Parmi les vingt-quatre projets présélectionnés, quatre productions françaises restent au rendez-vous de ces rencontres professionnelles.

Ils sont informaticiens, neurobiologistes, jongleurs ou danseurs. Leur point commun ? La pluridisciplinarité et la présence de l’intelligence artificielle au cœur de l’expérience du mouvement. Habitué des lieux, Siegfried Canto (second prix Bains Numériques 2007) est l’un des protagonistes du projet Spy. Avec Magali Deszabeille et Valery Volf, il fait du web mondial le sujet d’une étude interactive en temps réel mêlant danse, théâtre et vidéo avec les requêtes des internautes. A l’inverse de cette recherche sur les pratiques virtuelles, Thierry Gianarelli s’attache aux perceptions physiques de l’être humain. Ainsi, dans L’incertain cohérent – manifeste des cohérences, les spectateurs peuvent se frotter à un dispositif d’implication perceptive (DIP), qui, par une technologie liée à des vibrateurs musculaires, permet une réelle implication dans l’acte artistique. Toutes ces démarches questionnent le lien entre l’organique et la technologie. Le collectif Omproduck brouille les pistes en mettant en scène une marionnette électronique et un corps dansant. Enfin, très novateur dans la discipline du jonglage, l’informaticien Adrien Mondot fera une entrée remarquable dans la compétition avec sa toute dernière recherche personnelle, Cinématique de la chute

Nathalie Yokel

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse