La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -262-Jean~Marie Machado, musicien des multiples

ENTRETIEN JEAN-MARIE MACHADO

ENTRETIEN JEAN-MARIE MACHADO - Critique sortie Jazz / Musiques
Bertrand Pichene

Publié le 16 janvier 2018 - N° 261

Composer et interpréter, de perpétuelles interactions

Vous êtes pianiste et compositeur. Faut-il bien distinguer les choses ?
Jean-Marie Machado :
Mon souhait est que l’inventeur et l’interprète ne fassent qu’un. J’interprète ce que j’invente ou je compose ce que je vais interpréter. Je pense sincèrement que c’est une erreur de vouloir séparer les deux grandes familles de la musique, l’interprétation et l’invention. Glenn Gould donne l’impression de réinventer les Partitas ou les Goldberg de Bach…

Diriez-vous que l’étiquette « jazz » qui peut vous être associée encore très souvent s’avère réductrice ?
J.-M. M. : Les étiquettes sont néfastes. Notre rôle est de s’en tenir le plus éloigné possible pour garder notre liberté de rêver. L’image « jazz » des débuts, avec les frères Moutin, est très belle et j’en suis heureux. Il y a eu bien d’autres moments tournés vers le jazz qui sont des souvenirs d’une grande intensité, comme dernièrement le duo avec Dave Liebman. En alternance à ces opus « jazz », le chemin se tourne vers de nouveaux horizons avec des artistes ou ensembles musicaux qui viennent d’esthétiques autres. C’est un mouvement perpétuel d’aller-retour entre ces différentes inspirations. Au final les deux finissent par se mêler et créer une nouvelle expression. Je vais de l’avant en suivant des instincts créatifs plus qu’une famille esthétique, c’est cette sincérité qui est, artistiquement, ma valeur principale. D’une façon générale, les mondes sonores que j’aborde s’imposent assez simplement comme une couleur que je pressens.

« Je vais de l’avant en suivant des instincts créatifs plus qu’une famille esthétique. »

De quel désir est né l’orchestre Danzas ?
J.-M. M. :
L’Orchestre Danzas est né il y a dix ans suite au sextet Andaloucia. Une partie du programme de ce sextet était des variations des Danzas du compositeur impressionniste espagnol Enrique Granados. Depuis, cet orchestre a défendu plusieurs programmes, dont aujourd’hui Pictures for orchestra qui a une vocation très acoustique et donne une belle part aux solistes. Cette formation sera également la base du projet Cantos del amor brujo réalisé avec la compagnie chorégraphique Chatha d’Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou.

Le son de votre instrument semble être la source de toutes vos compositions…
J.-M. M. :
Au début, tout est lié au piano, de façon extrême, c’est une expérience tactile journalière et sans relâche. Elle s’ouvre vers l’invention, qui est liée au sensoriel du touché et à la sonorité qui s’en dégage. De là apparaît une idée mélodique, harmonique et/ou rythmique et peu à peu arrivent la mise en forme, le développement et l’orchestration. Ces phases sont comme un voyage intérieur.

Vous êtes né au Maroc et vos origines familiales sont multiples (Italie, Espagne, Portugal)…
J.-M. M. :
J’ai eu une très grande chance de naître dans ce berceau de langues multiples, j’ai été confronté dès le début de ma vie à des sensations auditives et philosophies variées. Je n’avais pas d’autres choix que de les capter et j’ai appris à composer avec cette donnée. Par la suite, j’ai appréhendé les langages musicaux de la même façon, avec la même curiosité. Aujourd’hui, je me suis dirigé vers une musique qui est ma vérité, que j’ai construite sensation après sensation, émotion après émotion. Cette musique se meut à travers plusieurs idiomes imbriqués les uns dans les autres. Je résume cette histoire de sons de vie dans le premier mouvement de mon Concerto : Larme, éveil du fleuve céleste. Le premier cri et la première larme au moment de notre naissance nous projettent dans le flot de notre vie, à chacun de construire avec cet élan donné.

Propos recueillis par Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques