La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -205-Théâtre de l’Onde

Entretien Brigitte Jaques-Wajeman

Entretien  Brigitte Jaques-Wajeman - Critique sortie Théâtre Vélizy-Villacoublay _L'Onde de Vélizy
© Cosimo Mirco Maggliocca.

De Martin Crimp / mes Brigitte Jaques-Wajeman

Publié le 21 décembre 2012 - N° 205

Tendre et cruel

Brigitte Jaques-Wajeman crée Tendre et cruel, de l’auteur anglais Martin Crimp. Une transposition contemporaine des Trachiniennes à travers laquelle la metteure en scène poursuit son travail sur le monde d’aujourd’hui.

Quel nouveau point de vue la pièce de Martin Crimp porte-t-elle sur Les Trachiniennes ?

Brigitte Jaques-Wajeman : Martin Crimp reste fidèle à la trame et à la structure des Trachiniennes, tout en projetant l’action et les personnages de Sophocle dans l’époque d’aujourd’hui. Ainsi, Héraclès devient Le Général, Déjanire devient Amélia, le messager est remplacé par des journalistes, le philtre élaboré à partir du sang du centaure Nessos devient une molécule chimique… Cette transposition permet à Crimp de parler des guerres modernes, des dérives de la chasse au terrorisme, des politiques menées par les grandes puissances contemporaines.

Elle lui permet également de peindre un très beau portrait de femme…

B. J.-W. : Oui, le personnage d’Amélia est bouleversant. Il s’agit d’une femme pleine d’ambivalences, à la fois naïve et combative. Tendre et cruel est une pièce très féministe, une pièce qui ne cesse de faire s’entrecroiser intime et politique. Mais Crimp ne se contente pas de dénoncer les excès de notre monde, il élabore également une partition extrêmement poétique.

« Crimp ne se contente pas de dénoncer les excès de notre monde, il élabore également une partition extrêmement poétique. »

Vous déclarez que Tendre et cruel interroge l’opacité contemporaine. Qu’entendez-vous par là ?

B. J.-W. : Dans Tendre et cruel, on ne sait jamais qui est coupable et qui est innocent. Crimp met en lumière la dimension mensongère de notre époque, une époque qui nous abreuve de nouvelles, qui nous plonge dans un sentiment de perte par rapport à notre maîtrise du monde. Aujourd’hui, tout passe très vite, les choses nous échappent. Crimp se confronte à tout cela de façon très subtile. Il nous place face aux visages obscènes de la mort et du pouvoir.

Cette nouvelle création rejoint-elle le travail sur le contemporain que vous effectuez, depuis de nombreuses années, notamment à travers l’œuvre de Pierre Corneille ?

B. J.-W. : Absolument. En travaillant sur l’œuvre de Corneille, je cherche à interroger une forme ancienne à travers le monde d’aujourd’hui. Je me situe ici au même endroit : je souhaite questionner, à travers la partition poétique de Crimp, le monde et le corps contemporain.

Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans l’écriture de cet auteur ?

B. J.-W. : Justement, sa langue très poétique. Et puis la façon qu’il a de créer des ruptures, de faire surgir le vertige au sein même des dialogues. A chaque instant, on ressent l’intériorité troublée des personnages. Et puis, il possède un humour très particulier. Un humour qui mêle une sorte de distance énigmatique à une forme d’hypersensibilité.

 

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Tendre et cruel
du Jeudi 31 janvier 2013 au Vendredi 1 février 2013
_L'Onde de Vélizy
8bis, av. Louis Breguet, 78140 Vélizy-Villacoublay
Les 31 janvier et 1er février 2013 à 21h.

Le reste de la saison

Le théâtre de l’Onde propose une programmation foisonnante. A citer parmi d’autres œuvres : en théâtre  Joël Pommerat propose La grande et fabuleuse Histoire du commerce, en danse Phia Ménard présente Vortex, en opéra Christophe Rauck et Jérôme Corréas revisitent Le Retour d’Ulysse dans sa patrie de Monteverdi, en musique classique Racha Arodaky joue les Partitas de Bach, en chanson La Grande Sophie, An Pierlé sont au programme. Etc.

L'Onde - Théâtre et Centre d'Art, 8bis, av. Louis Breguet, 78140 Vélizy-Villacoublay.Tél. : 01 34 58 03 69
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre