La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -202-Théâtre Jacques Prévert à Aulnay-sous-Bois

Du bienfait des balades en forêt dans l’éducation des enfants…

Laurent Gutmann adapte à la scène le conte du Petit Poucet. Une mise en perspective du monde de l’enfance.

Le Petit Poucet / d’après Charles Perrault / mes et adaptation Laurent Gutmann

Publié le 1 octobre 2012 - N° 202

Laurent Gutmann adapte à la scène le conte du Petit Poucet. Une mise en perspective du monde de l’enfance.

« Enfant, je n’aimais pas Le Petit Poucet. Rien ne parvenait, en moi, à effacer la tache indélébile de l’abandon dont il est question dans cette histoire. Ce conte ne me consolait de rien, et l’effroi que je ressentais ne m’aidait pas à grandir. C’est en parlant du Petit Poucet avec mes filles (alors âgées de 8 et 10 ans) que l’envie de créer ce spectacle est née. Elles semblaient comprendre quelque chose qui m’avait échappé et leur faisait du bien, à savoir que si le Petit Poucet pouvait retrouver ses parents à la fin de l’histoire, c’est parce qu’il n’était plus le même, et parce que ses parents avaient changé. J’ai alors décidé d’adapter ce conte pour elles, en m’adressant à elles. Mon Petit Poucet (qui est enfant unique), n’est peut-être plus un enfant, sinon aux yeux de ses parents qui l’infantilisent, l’enferment dans un rôle d’enfant pour ne pas se voir vieillir.

Aimer ses parents pour ce qu’ils sont

J’ai choisi un comédien adulte pour jouer le Petit Poucet. Un comédien de petite taille, de la taille d’un enfant. Ce personnage ne ressemble donc pas à l’enfant dont rêvaient ses parents (il paraît même plus âgé qu’eux). On sent que le couple regrette sa vie d’avant, sa vie sans enfant. Mais ce n’est pas une chose qui s’avoue facilement. Alors, s’ils se décident à abandonner leur fils, c’est — se rassurent-ils — pour son bien, pour qu’enfin il grandisse. L’ironie de l’histoire est qu’ils vont, en effet, faire son bien. Avant cela, le Petit Poucet séjournera chez l’ogre et l’ogresse, sortes de doubles idéalisés de ses parents (ce sont les deux mêmes comédiens qui interprètent les deux couples). Grâce à ce séjour périlleux (à moins que ce séjour ne soit rêvé, quel péril y a-t-il à rêver ?), le Petit Poucet aura appris à aimer ses parents pour ce qu’ils sont, à ne plus les mépriser pour ce qu’ils ne sont pas. »

Propos recueillis par M. P. S.

A propos de l'événement

Le Petit Poucet
du Vendredi 21 décembre 2012 au Vendredi 21 décembre 2012
THEATRE JACQUES PREVERT
134 avenue Anatole-France, 93600 Aulnay-Sous-Bois
Dès 7 ans. Le 21 décembre 2012 à 20h30.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre