La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -248-D’Jazz Nevers Festival / Trentième édition

De nouvelles dynamiques à l’œuvre

De nouvelles dynamiques à l’œuvre - Critique sortie Jazz / Musiques Nevers Maison de la Culture de Nevers et autres lieux
PHOTO Roger Fontanel © Philippe Dépalle

Entretien Roger Fontanel

Publié le 23 octobre 2016 - N° 248

A l’heure des commémorations, le directeur du festival préfère d’ores et déjà songer au futur.

Trente ans, l’heure du bilan ?

Roger Fontanel : Nous avons réussi à pérenniser un festival dans une ville moyenne, avec une réelle exigence. Il y a donc toutes les raisons d’être fiers du travail accompli depuis trente ans. Ce qui ne doit pas nous empêcher de réfléchir à demain. La question essentielle, c’est : et après ?

Justement, comment faire davantage encore ?

R. F. : Le festival ne va pas changer de direction artistique : nous allons continuer à être particulièrement attentifs à la scène française, européenne, créative, mais il va nous falloir prendre en compte des paramètres nouveaux. Le théâtre municipal de Nevers, qui a longtemps été fermé, va ouvrir de nouveau en 2018, ce qui va nous permettre de réutiliser ce lieu magique, un superbe écrin à l’italienne qui fait partie de l’ADN du festival. Ensuite, le Café Charbon (Scène de musiques actuelles) sera l’objet d’une rénovation avec à la clef la constitution sans doute de deux salles, ce qui devrait bénéficier à D’Jazz Nevers. La conjonction de ces deux paramètres ouvre des perspectives en termes de programmation, notamment en palliant l’absence de salles de jauge à 300 places sur la ville. Mais au-delà de l’aspect comptable, ce sera surtout l’occasion de renforcer la mise en place de résidences d’artistes, pendant le festival ou non.

« La colonne vertébrale reste la même : les musiques créatives actuelles. »

Cet ancrage à l’année existe déjà à travers la saison, l’autre volet de D’jazz Nevers…

R. F. : Bien entendu, mais ces deux équipements vont permettre une présence artistique plus forte à l’année, et renforcer le travail d’actions culturelles mené depuis toujours. Ce lieu de fabrique qui manque aujourd’hui à Nevers va amplifier notre travail sur le territoire, pendant la saison comme lors du festival. Un tel équipement va nous permettre de mettre en chantier une nouvelle dynamique dans un horizon de deux ans… Pour l’heure, il ne s’agit que de discussions, avec les différents acteurs culturels de la ville.

Les outils sont une chose, l’autre est le public… Qu’en est-il de cet aspect ?

R. F. : Nous avons constaté une progression, fruit de notre travail sur le long terme, qui repose sur le crédit de confiance dont bénéficie le festival. Le public est devenu plus curieux, nous fait confiance sans même parfois connaître le nom de l’artiste programmé. C’est une vraie récompense, mais il faut réfléchir là aussi à l’avenir. L’un des enjeux actuels est de répondre à un certain « vieillissement » du public. Ce renouvellement passe par une diversité d’offres et par une présence de musiciens, susceptibles d’aller à sa rencontre. A Nevers, il reste encore des publics à conquérir.

Une des solutions consiste à ouvrir toujours plus la programmation. est-ce aussi l’un des dangers : rendre moins lisible la vision du festival ?

R. F. : Certes le jazz demeure le fil conducteur, mais nous avons l’ambition depuis bien longtemps de croiser les disciplines (photo, danse, théâtre) et nous ouvrons des fenêtres vers d’autres répertoires, comme la musique contemporaine. Il ne s’agit pas d’un fourre-tout, mais d’une alchimie qui nous permet des passerelles. D’ailleurs, la colonne vertébrale reste la même : les musiques créatives actuelles. Le jazz, dans toute sa diversité, nous permet d’intégrer différentes propositions artistiques. Cette transversalité, c’est l’identité de ce festival, depuis son origine.

 

Propos recueillis par Jacques Denis

A propos de l'événement

D’Jazz Nevers Festival
du Samedi 5 novembre 2016 au Samedi 12 novembre 2016
Maison de la Culture de Nevers et autres lieux
2 Boulevard Pierre de Coubertin, 58000 Nevers, France

Tél. : 03 86 57 00 00. Web : djazznevers.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques