La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -248-D’Jazz Nevers Festival / Trentième édition

D’Jazz Nevers Festival

D’Jazz Nevers Festival - Critique sortie Jazz / Musiques Nevers Maison de la Culture de Nevers et autres lieux
Le trompettiste Paolo Fresu et le pianiste Uri Caine en concert le 8 novembre à 20h30 à la Maison de la Culture de Nevers. © Roberto Cifarelli

JAZZ / NIEVRE

Publié le 23 octobre 2016 - N° 248

En cette année-anniversaire, le festival reste plus que jamais à l’écoute du jazz de son temps. Cinquante concerts sont à l’affiche.

En 1987 naissait à Nevers ce festival devenu plaque tournante du jazz en Europe, ouvert à de grands noms de la scène internationale (Chet Baker, Max Roach, Dizzy Gillespie, Art Blakey, Dave Holland, Steve Coleman et bien d’autres ont foulé les scènes du D’Jazz Nevers Festival), mais aussi attentif aux musiciens français et européens les plus aventureux et aux jeunes talents émergents. L’affiche de cette trentième édition capte l’attention par le prestige de son line-up  (Daniel Humair, Joëlle Léandre, Marc Ducret, Erik Truffaz, Avishai Cohen, John Scofield, Paolo Fresu, Uri Caine, John Surman, Gary Peacock, Joachim Kühn, etc.) et aussi par ses créations « maison » : Brotherhood Heritage, hommage au répertoire du big band « Brotherhood of Breath » du  pianiste sud-africain Chris McGregor ; Voodoo, projet du guitariste Philippe Gordiani inspiré par la rencontre rêvée entre Miles Davis et Jimi Hendrix ; un nouveau trio réunissant Sylvain Kassap, Benjamin Duboc et Hamid Drake ; et enfin, « La Bête à sept têtes », concert « jeune public » de La Juste Part dirigé par le clarinettiste Clément Gibert. Une des griffes de D’Jazz Nevers est aussi son goût pour les projets mixtes associant d’autres disciplines artistiques comme la danse, la photographie, le cirque, le théâtre, la littérature ou la vidéo. Cette année, Restez, je m’en vais rassemble la comédienne Anne Alvaro et le Trio Raulin/Corneloup/Lopez, Between fait dialoguer la danseuse et chorégraphe Héla Fattoumi et le violoncelliste Gaspar Claus, le concert-spectacle J’ai horreur du printemps unit Mélissa Von Vépy (conception, interprétation) et Stéphan Oliva (composition, piano) ou encore Regards de Breizh fait entendre l’ensemble Nautilis sur les photographies de Guy Le Querrec.

 

 

J.-L. Caradec

A propos de l'événement

D’Jazz Nevers Festival
du Samedi 5 novembre 2016 au Samedi 12 novembre 2016
Maison de la Culture de Nevers et autres lieux
2 Boulevard Pierre de Coubertin, 58000 Nevers, France

Tél. : 03 86 57 00 00. Web : djazznevers.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques