La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -215-FOCUS CREATION / THEATRE D’IVRY

D’ de Kabal / Portrait

S’il se définit lui-même comme un chercheur et un expérimentateur des croisements entre les disciplines, D’ de Kabal est aussi un interprète de talent, remarquable instrument pour ceux qui savent le diriger et sidérante incarnation de ses propres créations vocales et musicales.

Publié le 23 novembre 2013 - N° 215

S’il se définit lui-même comme un chercheur et un expérimentateur des croisements entre les disciplines, D’ de Kabal est aussi un interprète de talent, remarquable instrument pour ceux qui savent le diriger et sidérante incarnation de ses propres créations vocales et musicales.

Co-créateur du groupe Kabal avec lequel il commence le rap en 1993, et membre du groupe Assassin, D’ a su échapper à l’enfermement dans un style et à l’incarcération dans une image. A partir de 1998, il investit l’espace du jeu théâtral et fait ses premières armes chez Mohamed Rouabhi. En 2001, il rencontre le slam, « une incroyable histoire d’amour », dit-il. Avec Félix J, Nada et Franco Mannara (multi-instrumentiste à l’éblouissante créativité que l’on retrouve dans Silenciô), il fonde Spoke Orkestra et crée deux albums, avant de participer, entre 2003 et 2007, au Bouchazoreill’Slam, un des plus importants événements slam en France. En 2005, il fonde sa compagnie, R.I.P.O.S.T.E, et la rencontre avec Stéphanie Loïk est l’occasion de deux spectacles où il excelle. Dans Sozaboy, il campe avec Hassane Kassi Kouyaté un couple de griot et slameur-poète d’une élégance et d’une force rares. Dans Monnè, outrages et défis, il brille à nouveau, sous la direction de la précise et intelligente metteure en scène. Devenu auteur et metteur en scène avec Ecorce de peine, Les Enfants perdus, et Femmes de paroles, il continue son parcours théâtral avec les autres et par lui-même, entamant avec Le petit Chaperon en sweat rouge un chemin d’enfance original, qui continue aujourd’hui avec les aventures de cet enfant du silence.

Catherine Robert

A propos de l'événement

Silenciô, l’Enfant sans nom
du Samedi 7 décembre 2013 au Dimanche 22 décembre 2013
Théâtre d'Ivry Antoine Vitez
1, rue Simon Dereure, 94200 Ivry-sur-Seine.
Silenciô, l’Enfant sans nom, texte  D’ de Kabal, mise en scène D’ de Kabal et Farid Ounchiouene, chorégraphie Farid Ounchiouene, musique Franco Mannara. Samedis 7, 14, et 21 décembre à 17h, dimanches 8, 15 et 22 décembre à 16h, mercredis 11 et 18 décembre à 14h30. Théâtre d’Ivry, 1, rue Simon Dereure, 94200 Ivry-sur-Seine. Tél. 01 46 70 21 55. Places : 6 à 20€. Tout public à partir de 10 ans.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse