La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -215-FOCUS CREATION / THEATRE D’IVRY

D’ de Kabal / Entretien

D’ de Kabal / Entretien - Critique sortie Danse Ivry-sur-Seine Théâtre d'Ivry Antoine Vitez
crédit : David Merle Légende : D’ de Kabal prête sa voix caverneuse et son flow étrange à Ecorche.

Publié le 23 novembre 2013 - N° 215

Un ogre à figure humaine

Auteur de Silenciô, D’ de Kabal interprète Ecorche, personnage ambivalent et boulimique.

« D’un début de complicité va naître la tension, et la relation évolue vers celle de l’ogre et sa proie. »

Quelle est l’histoire de Silenciô ?

D’ de Kabal : Silenciô est un conte fictionnel, une histoire d’ogre terrifiante dans un univers semi fantasmatique. On est du côté de Tim Burton, du conte noir, de la frayeur, dans le huis clos d’un foyer où vivent deux adolescents, Silenciô et Ecorche, dans un cadre fermé loin des normes familiales. D’un début de complicité va naître la tension, et la relation évolue vers celle de l’ogre et sa proie.

La figure de l’ogre est à la fois connue et énigmatique, que cache-t-elle ?

DdK : Pour les uns, cette histoire sera celle d’un enfant qui rencontre un ogre, comme le Petit Poucet. Pour d’autres, la figure de l’ogre fera écho à des blessures plus concrètes, ils verront au-delà de la métaphore. L’ogre, c’est le prédateur, et il prend l’apparence d’un enfant. Je souhaite qu’il soit à la fois réaliste, humain, et monstrueux, comme la projection onirique d’une peur immense.

Intégrez-vous un aspect pédagogique à la construction artistique ?

DdK : Il y a certainement une dimension pédagogique, au moins par la morale de cette histoire : tout finit bien lorsque Silenciô appelle à l’aide. J’avais imaginé une fin catastrophe et un happy end, et on a finalement préféré que le spectateur rentre chez lui avec des monstres maîtrisés. On ne se voyait pas ouvrir des plaies et laisser les enfants se débrouiller avec ça.

Le spectacle est destiné aux enfants de 10 ans et plus. Peut-on encore parler de conte pour enfant ?

DdK : C’est un spectacle tout public… Silenciô n’est pas strictement une histoire pour enfants, même si elle parle d’eux et s’adresse à eux. C’est une histoire pour les grands enfants et leurs aînés, il me paraît impossible d’adresser cette histoire aux plus petits. Et finalement, ce sont les adultes qui ont le plus de mal avec cet ogre, ce sont eux qui ont le plus peur. Parce qu’ils soupçonnent le malaise, parce qu’ils ont une lecture du réel, là où les enfants écoutent une histoire. Enfants, accompagnez vos parents, ils auront besoin de réconfort !

Propos recueillis par Vanessa Fara

A propos de l'événement

SILENCIÔ, L’ENFANT SANS NOM
du Samedi 7 décembre 2013 au Dimanche 22 décembre 2013
Théâtre d'Ivry Antoine Vitez
1, rue Simon Dereure, 94200 Ivry-sur-Seine
Silenciô, l’Enfant sans nom, texte  D’ de Kabal, mise en scène D’ de Kabal et Farid Ounchiouene, chorégraphie Farid Ounchiouene, musique Franco Mannara. Samedis 7, 14, et 21 décembre à 17h, dimanches 8, 15 et 22 décembre à 16h, mercredis 11 et 18 décembre à 14h30. Théâtre d’Ivry, 1, rue Simon Dereure, 94200 Ivry-sur-Seine. Tél. 01 46 70 21 55. Places : 6 à 20€. Tout public à partir de 10 ans.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse