La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -279-Festival International des Arts de Bordeaux Métropole

Concours européen de la chanson philosophique de Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre

Concours européen de la chanson philosophique de Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre - Critique sortie Jazz / Musiques Bordeaux Carré-Colonnes
DR Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre

Conçu par Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre / mes Massimo Furlan

Entretien
Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre

Publié le 22 août 2019 - N° 279

Après avoir en 2010 recréé le Concours de l’Eurovision 1973 avec humour, Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre revisitent à nouveau le concept en réhabilitant l’union entre le savant et le populaire.

D’où part le désir de ce spectacle ?

Massimo Furlan : La figure des intellectuels est de plus en plus stigmatisée, repoussée, mise à l’écart. Or, si une société ne se pense pas, elle ne peut pas fonctionner. Force est d’admettre qu’aujourd’hui, les signaux du malaise sont nombreux et indiquent notre besoin de la pensée. Voilà pourquoi nous voulons, d’une manière joyeuse, replacer la pensée au centre de l’agora. Pour cela, nous la camouflons à l’intérieur d’un objet qui ressemble à de l’entertainement télévisé, selon une formule populaire, qui rassemble, à ne pas confondre avec le populisme, qui divise.

« Nous voulons, d’une manière joyeuse, replacer la pensée au centre de l’agora. »

Massimo Furlan

S’agit-il d’un spectacle de vulgarisation philosophique ?

Claire de Ribaupierre : Prendre le populaire au sérieux ne signifie pas vulgariser, mais laisser les pensées à leur complexité en faisant en sorte qu’elles atteignent un public plus large que celui des avertis. Toutes les chansons ont été écrites par des philosophes. Pour la France, Philippe Artières, historien spécialiste des marges et de la micro-histoire a écrit une chanson hommage à Michel Foucault, Ballade des hommes infâmes ; Vinciane Despret, spécialiste des animaux et des relations entre les vivants et les morts, a écrit une chanson sur l’espoir et les lucioles qui continuent à briller. La philosophe italienne Michela Marzano, spécialiste du corps, a écrit une chanson sur la fragilité et la vulnérabilité.

Et pour la musique ?

M.F. : Nous avons rencontré la Haute Ecole de musique de Lausanne, à qui nous avons demandé d’écrire onze tubes en réfléchissant au statut et aux caractéristiques de la musique populaire. Toutes les chansons sont chantées dans les langues originales. Ensuite, comme dans un classique concours, un orchestre, un chanteur et une chanteuse (aux costumes parfois extravagants) interprètent ces chansons de manière sérieuse. Il ne s’agit ni de se moquer, ni d’être cynique. Le public vote ainsi que le jury, différent à chaque représentation et composé d’intellectuels qui prennent la parole pour réfléchir le texte en direct. Ils ne sont pas là pour poser un jugement de valeur mais pour réfléchir à la source des textes.

 

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Concours européen de la chanson philosophique de Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre
du Mardi 8 octobre 2019 au Mercredi 9 octobre 2019
Carré-Colonnes
Place de la République, 33160 Saint-Médard-en-Jalles

 


Festival International des Arts de Bordeaux Métropole


9 rue des Capérans, 33 000 Bordeaux.


Du 4 au 20 octobre 2019, dans une trentaine de lieux.


Tél : 09 86 40 07 29.


fab.festivalbordeaux.com


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques