La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -196-FESTIVAL DES ECRITURES / POLE CULTUREL D’ALFORTVILLE

CHARLOTTE ESCAMEZ

CHARLOTTE ESCAMEZ - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 mars 2012

VOIX REELLES ET IMAGINAIRES

L’AUTEURE CHARLOTTE ESCAMEZ FAIT REVIVRE LES TROIS PERSONNAGES D’UNE DE SES PRECEDENTES PIECES (LA VEUVE, LA COUTURIERE ET LA COMMERE) DANS LOMANIA. UNE REFLEXION SUR « LA DISPARITION, LE SOUVENIR ET LA DIFFICULTE DE VIVRE DANS LE PRESENT ».

« Ces trois femmes ont laissé une empreinte indélébile dans mon esprit. »Charlotte Escamez
 
Pourquoi avoir choisi de redonner vie à Lola, Maria et Antonia dans une nouvelle pièce ?
Charlotte Escamez : Parce que j’aime l’idée que des personnages puissent revivre d’une pièce à une autre. Alors que La veuve, la couturière et la commère faisait apparaître ces trois femmes dans une farce onirique et meurtrière, Lomania permet de les retrouver dans une sorte de réalité quotidienne. Cette pièce traite de la disparition, du souvenir et de la difficulté de vivre dans le présent. Lola, Maria et Antonia se retrouvent chaque jour sur le palier de leur porte pour refaire « leur » monde. Comme trois sœurs, elles s’aiment, se querellent, se souviennent, jouent jusqu’à ce que l’une d’entre elles s’en aille.
 
Qu’est-ce qui, chez vous, met en mouvement le processus d’écriture ?
Ch. E. : Je crois que ce sont mes souvenirs réels et imaginaires qui s’enlacent pour donner naissance à des personnages. Ces trois femmes, je les ai connues dans mon enfance. Maria était ma grand-mère, Lola, sa belle-sœur, et Antonia, comme une sœur des deux autres. Elles ont laissé une empreinte indélébile dans mon esprit. J’entends leurs voix qui résonnent, cruelles et parfois tendres. Plutôt que de pleurer, elles gueulent.
 
Pourquoi gueulent-elles ?
Ch. E. : Parce qu’elles ont vécu la guerre d’Espagne, des choses dures. Elles témoignent de leur temps, une époque qui s’efface peu à peu et qui laisse des valeurs fortes. Mon théâtre est fait de visions que je tente de rendre le plus fidèlement possible. La bande son du spectacle est celle de la jeunesse de Lola, Maria et Antonia, les chaises sur lesquelles elles s’assoient sont celles sur lesquelles elles s’asseyaient, et certains des costumes étaient des vêtements qu’elles portaient.
 
Lomania, de Charlotte Escamez ; mise en scène de William Mesguich. Le 9 mars 2012 à 21h et le 10 mars à 20h30.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre