La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -196-FESTIVAL DES ECRITURES / POLE CULTUREL D’ALFORTVILLE

RONA MUNRO

RONA MUNRO - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 mars 2012

ENTRE MERE ET FILLE

ÂGEE DE 53 ANS, L’ECRIVAINE BRITANNIQUE RONA MUNRO ECRIT A LA FOIS POUR LE THEATRE, LA RADIO, LE CINEMA ET LA TELEVISION. DANS ENFERMEES, ELLE EXPLORE LES RELATIONS MERE/FILLE ET LA QUESTION DE LA CULPABILITE.

«Enfermées présente Fay, une femme qui purge une peine de prison à perpétuité pour avoir tué son mari. Quinze ans après le drame, sa fille – qui n’a plus aucun souvenir des années ayant précédé la mort de son père – lui rend pour la première fois visite et lui demande de l’aider à reconstruire la mémoire de son enfance… Cette pièce est autant une réflexion sur la famille qu’une réflexion sur le crime et le châtiment. Les statistiques montrent que très peu de femmes commettent des meurtres, et encore moins des meurtres qui ne soient liés à des mobiles clairement identifiables. C’est pourtant le cas de Fay, même si souvent les spectateurs se mettent à ressentir une telle empathie pour ce personnage, qu’ils veulent absolument se persuader que c’est une raison légitime qui l’a poussée à commettre ce meurtre. Enfermées pose bien sûr la question des relations mère/fille, mais tente également de mettre en lumière la façon dont cette femme condamnée à passer le reste de sa vie en prison défie l’idée que chacun se fait de la morale et de la pénitence.»
 
Enfermées (Iron), de Rona Munro (texte français de Blandine Pélissier) ; mise en espace de Magali Léris. Le 11 mars 2012 à 16h30.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre