La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -139-Focus / Les Etés de la Danse Le Alvin Ailey American Dance Theater à Paris

Au programme !

Au programme ! - Critique sortie Danse

Publié le 10 juin 2006 - N° 139

Les Etés de la danse présentent trois programmes, reflets de la richesse du
répertoire de l’AAADT

Après la soirée d’inauguration, donnée au profit de l’association CARE, les
Etés de la danse proposent trois programmes pour découvrir la diversité et la
richesse du répertoire de l’AAADT. Le parcours commence « Autour du jazz ». Ami
des plus grands jazzmen, notamment Duke Ellington, Alvin Ailey trouva en effet
dans cette musique une source d’inspiration qui innerva nombre de ces ?uvres,
telles que The River, Cry, solo dédiée à toutes les mères, ou
encore Pas de Duke, inoubliable duo créé pour Judith Jamison et Mikhaïl
Baryshnikov. Billy Wilson prolongea cette verve avec The Winter in Lisbon,
ballet exubérant et coloré sur une partition de Dizzie Gillespie. Seconde étape
de ce passionnant voyage : deux soirées « Best of » qui regroupent quelques unes
des plus fameuses pièces composées par des chorégraphes invités. Si certaines,
comme Solo de Hans van Manen, trio inouï de grâce et d’agilité sur une
mélodie de Bach, ou Caught de David Parson, prouesse de précision défiant
la gravité, font figures de classiques, des créations récentes seront jouées
pour la première fois en France, telles que Shining Star de David
Parsons, suites de séquences espiègles sur des airs mythiques de Earth, Wind &
Fire, Ife/My Heart de Ronald K. Brown, variation sur les relations
familiales, ou encore Love Stories, de Judith Jamison avec Robert Battle
et Rennie Harris, détonnant mélange de tradition, de hip hop et de style
post-moderne. Enfin, le troisième programme rend « Hommage à Alvin Ailey », avec
quelques-uns de ses chefs-d’?uvre : Night creature, dialogue plein de
fantaisie et de sensualité entre danse jazz et classique, des extraits de A
Song for you
, Phases, Hidden Rites, etc’ et bien sûr
Revelations
, le ballet signature de la compagnie.

Le hip hop s’invite dans les étés

Pour prolonger le périple, Pas de quartier, création d’Eric Checco qui
évoque la mixité, sociale, culturelle, artistique et ethnique, utilise le
vocabulaire multiple du hip hop pour témoigner de la grande diversité mondiale
que la jeunesse française porte en elle et souligner les attaches qui lient nos
sociétés occidentales à l’Afrique noire et aux ghettos américains. Le festival
organise en outre des samedis de rencontres avec les danseurs de l’AAADT à
l’issue d’une représentation, ainsi que des projections de films sur les grandes
figures de la danse noire américaine.

A propos de l'événement



 



Les étés de la danse à Paris, du 3 au 23 juillet, Spectacles à 21h45,
dans les Jardins des archives nationales, 60 rue des Francs-Bourgeois, 75 003
Paris. Rens.
www.lesetesdeladanse.com
. Rés. 01 42 68 22 14 et 0892 687 100.



Entretien et page réalisés par Gwenola David

x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse