La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -225-BERNARD CAVANNA ET ARS NOVA

Association féconde

Association féconde - Critique sortie Classique / Opéra
© Arthur Péquin Le compositeur Bernard Cavanna et Philippe Nahon, directeur d'Ars Musica, lors des répétitions de À l'agité du bocal.

Entretien / Philippe Nahon

Publié le 29 octobre 2014 - N° 225

Le chef de l’Ensemble Ars Nova revient sur son lien à Bernard Cavanna.

À quand remonte votre rencontre avec Bernard Cavanna ?

Philippe Nahon: Cela remonte à une trentaine d’années, au moment où Marius Constant m’a confié la direction de l’ensemble Ars Nova. Au-delà de l’amitié, beaucoup de notions et préoccupations nous rapprochaient : la direction d’un conservatoire, le lien à l’orchestre des élèves de Gennevilliers, la composition, la direction et l’évolution de l’écriture musicale et de sa diffusion. Nos projets ensemble sont des moments de vie artistique et humaine rares, et les disques laissent une trace de nos actions et nos engagements.

« La musique de Bernard Cavanna  est l’héritage d’une culture et d’une synthèse historique phénoménales. »

Comment définiriez-vous sa musique ?

P. N. : Elle est, si l’on en croit certains, inclassable. Pour moi, elle est l’héritage d’une culture et d’une synthèse historique phénoménales. Poussée par une volonté de transmettre un message en s’appuyant sur l’actualité, l’oeuvre Messe un jour ordinaire parle de la fracture sociale, de la drogue, des femmes en prison, et dans À l’agité du bocal d’après Céline, Bernard Cavanna crie sa rage contre le monde actuel. Au-delà du sens de l’orchestration inouï que possède Bernard Cavanna, ce sont à la fois Berlioz, Beethoven, Mahler et son maître Aurèle Stroë qui lui ont donné la maîtrise de la forme, rectangle d’or de toute réussite artistique.

Comment avez-vous conçu le concert monographique de la Cité de la musique ?

P. N. : Ce concert, sur la thématique de l’outrance guerrière et de la folie de l’homme, s’appuie sur trois œuvres aux contrastes puissants. Toutes relatent les élans meurtriers, l’homme embarqué malgré lui dans ses pulsions dévastatrices. Y aurait-il un rapport avec Guernica de Picasso ?!

Propos recueillis par Antoine Pecqueur

 

 

Bernard Cavanna et Ars Nova en 4 dates:

1996 : création de la version définitive de Messe un jour ordinaire
2002 : enregistrement monographique chez MFA
2013 : création de À l’Agité du bocal
2014 : concert monographique à la Cité de la musique

 

Concerts Bernard Cavanna

Cité de la musique, 221 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris. Samedi 13 décembre à 20h. Tél. : 01 44 84 44 84.

Scène nationale d’Orléans, Boulevard Pierre Ségelle, 45000 Orléans. Jeudi 29 janvier à 20h30. Tél. : 02 38 62 75 30.

 

Ars Nova ensemble instrumental

2, place Aristide Briand

86000 Poitiers

Tél : 05 49 30 09 25

http://www.arsnova-ensemble.com

 

 

A propos de l'événement


221 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris, France
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra